Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Manger et boire·Musique et show·Scientologie

Journée de Social BPM for Aliens

Pas mal occupé aujourd’hui!

Levé vers 6h je commence par classer mes photos. La magie s’opère sur mon mobile HTC, puisque je peux télécharger un fond d’écran magnifique avec des dessins d’animaux. Le top c’est un symbole de coeur qui permet d’accéder à l’appli SBB/CFF, qui se fond dans l’écran!

Ensuite, vers 9h je me mets en route pour Lenzburg, où je peux récupérer ma belle housse d’ordinateur à la RBL (RegionalBus Lenzburg). Il faut dire que la Suisse a autant d’entreprises de transport indépendantes que la France de fromages, soit entre 200 et 300, mais tout ce beau monde travaille parfaitement ensemble, c’est transparent pour l’utilisateur.

Housse

En arrivant à Lenzburg je m’oriente instinctivement vers une rue où se trouvent deux magasins très intéressants pour moi, une société de docteurs de mobiles et une entreprise d’appareils auditifs. Cela tombe bien, j’ai des questions concernant la visibilité des applis sur mon mobile ainsi que des doutes quand à mes canaux auriculaires, normalement à nettoyer tous les ans par un spécialiste HNO (nez-gorge-oreilles).

Seats in front of shops

La docteresse en mobiles m’explique que je dois simplement classer mes applis par ordre alphabétique. Pile poil, ça me suffit. Etonnant, lorsqu’elle appuie sur le coeur magique, il ne se passe rien, ce qui veut dire que la surface de mon mobile reconnait ma peau, sans qu’un verrouillage soit apparent.

La dame du magasin d’appareils auditifs me reçoit gentiment. Le test auditif est gratuit! Mais après avoir examiné mes oreilles, ce n’est pas la peine il faut que j’aille chez l’HNO. Je prends donc rendez-vous lundi matin avec l’HNO puis juste après avec la dame.

Il est temps d’aller à la RBL. En fait, c’est de l’autre côté de la gare de Lenzburg. Google me guide parfaitement jusqu’à destination.

Kafikasse Lenzburg

En fait un bus a moins de PS qu’une Formule 1, entre 300 et 360 contre 400 à 600 pour les F1. Mais pour le bus, ce qui compte c’est le couple, d’ou le moteur diesel. Mon sac est là, mais il faut montrer patte blanche, c’est à dire une pièce d’identité, parce que dedans se trouve un formulaire des impôts…

La RBL est tout prêt d’un point de force (Kraftort) sur l’autoroute A1 Berne-Zurich. C’est l’endroit idéal pour reprendre contact avec les Aliens, ce qui marche étonnament bien.

On voit dans cette vidéo amateur qu’un vaisseau ou une planète bleue sort du soleil et y rentre de nouveau, tout comme je l’avais filmé le 14 novembre 2012. Mes amis sont donc bel et bien tout près de nous.

Il est temps de rentrer à Zufikon afin de repartir en voiture vers Schinznach Bad, où je prends mon cours de tennis à 13h. Ma Citroën C4 semble avec un moteur plus puissant que de série… super, ça me plait de donner plein gaz, tout en respectant les limites de vitesse. Etrange, à un moment il me semble que l’indication de vitesse ne correspond pas à la vitesse réelle. Soudain, une véritable angoisse m’envahit… Ce sont les forces sombres… Ils ont donc essayé de m’endormir ce matin avec le joli design sur le HTC pour mieux me piéger! Je réponds à la menace par la menace, en conduisant presque dangereusement sur la voie de gauche, ce qui veut dire, si je me suicide, personne ne pourra sauver le monde et vos enfants ou petits-enfants en souffriront. J’arrête donc de regarder le compteur et je me fie à mon instinct pour la vitesse.

J’arrive presque à l’heure pour mon cours. Pas de réception mobile dans le vestiaire, c’est parait-il normal… bizzare. Je bois deux litres d’eau d’un coup, comme ça par instinct. À la clinique, je buvais parfois six litres d’eau par jour quand j’étais psychotique.

Une fois sur le court, je raconte mes péripéties à Jarda, qui m’écoute en me prenant au sérieux. Je sens que le problème est plus grave que les humains s’adonnant aux sciences occultes ou à la Scientologie. Les hommes invisibles se sont également pris au jeu des forces maléfiques. Je me dis qu’il faut prendre les choses avec humour. J’essaie le challenge ou on pose une bouteille en plastique sur la raquette et il faut la rattraper dans la même position. Stanislas Wawrinka y arrive trois fois de suite. C’est plus dur parce que ma bouteille est à peine remplie. Et pourtant… j’y arrive…! Après environ six essais. Jarda essaie et y arrive au bout de quatre essais. Normal, il était classé numéro 77 en République Tchèque, donc semi-pro.

Quand je lui raconte que j’ai l’impression que l’un des créateurs de l’Univers influe sur la trajectoire de mes balles, il dit quelque chose de fascinant. Jarda a observé que les balles de Nadal ont une trajectoire avec un sommet APRÈS le filet, donc normalement ces balles sortent. Nadal aurait-il le soutien des forces sombres pour gagner…?

Je sens que l’entraînement sera perturbé par les lutins ayant sombré dans les forces noires. Je prends une bouteille d’eau de 50cl dans la main gauche pour jouer. Je .me rappelle que les bons lutins aiment ça, quand je prends une bouteille dans la main droite. Là, il faut changer de main. Pas facile de jouer comme cela. Je pense à l’exercice de la New School of Tennis, où il faut jouer 100 fois au-dessus du filet. Ma technique est catastrophique, mais la balle atterit de l’autre côté. On compte ensemble et on arrive à maximum 15 balles, ce qui est toujours mieux que mon tennis voici une année…

Les lutins des forces sombres semblent se décontracter. Bien!

Une fois l’entraînement terminé, je passe au club où je peux manger un bon petit plat fait par la patronne.

Food at tennis Club

Je termine ma visite en lui demandant si elle servirait Donald Trump, elle acquiesce. Et je lui dis que j’inviterai également Roger Federer, ce qui la ravit, car elle ne l’a encore jamais vu en personne.

Il est presque 17h, le temps d’aller au Kurhotel de Schinznach Bad où joue un pianiste allemand. On sert de petits apéritifs gratuitement, mais seulement aux clients de l’hôtel. Ce qui me motive spontanément à réserver une chambre…!!!

Food at Kurhotel

Après un bon repas végétarien au restaurant de l’Aquarena, je rentre ä la maison avec la C4 pour repartir en train via Wohlen-Lenzburg-Rupperswil. Arrivé à la maison, j’ai juste le temps d’aider mon épouse à écrire des e-mails pour l’ISZL, une école d’élite où les frais de scolarité se montent à plus de CHF 20’000.- par an, mais top formation. Ma valise est déjà prête… Je ne pouvais pas aller en Italie, je ne l’avais pas rangée.

Retour au Kurhotel de Schinznach Bad, où chance, ils ont une chambre pour moi.

Et voilà, je finis la soirée en écrivant comment ma journée s’est déroulée.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s