Blog·Travail

La bourse ou la vie

Les bourses mondiales se sont affolées suite aux annonces de la propagation du Covid19. Le confinement a eu un impact désastreux sur l’économie, dont les conséquences sont encore difficiles à cerner.

Lorsque les premiers cas sont apparus en Chine, ma réaction était conforme à celle des boursiers en général. C’est à dire d’estimer qu’on n’en parlera bientôt plus et que tout repartira rapidement sur la même pente ascendante. Les boursiers sont d’un naturel optimiste, un peu comme les joueurs pathologiques.

Les quelques gourous prédisant un krach depuis des années ont forcément raison de temps en temps, mais sur le long terme, la dynamique de la tendance est haussière.

La bourse, c’est aussi un métier. Les conseillers boursiers en imposent avec leur savoir. C’est assez facile d’impressioner avec des termes techniques, de l’analyse graphique, des histoires d’investisseurs devenus riches grâce aux bons conseils, de la stratégie et de bonnes décisions. Les lettres boursières font miroiter des performances mirobolantes à leurs lecteurs. La bourse flatte l’ego des hommes qui rêvent d’être supérieurs aux autres.

Les bénéfices financiers permettent de constituer un patrimoine pour sa retraite, de moins travailler en ayant davantage de temps pour soi, d’avoir un meilleur sentiment de sécurité par une aisance matérielle accrue.

Mes premiers pas d’investisseur ont eu lieu en 1997. C’est devenu rapidement de la spéculation pure et dure sur le future du CAC 40, en vendant essentiellement des options Put sur l’indice. Cette stratégie peut rapidement amener une faillite personnelle. On vend des options Put à une contrepartie à échéance en général d’un à trois mois. Si l’indice plonge comme dans le cas de 9/11, la valeur des Puts peut se multiplier par 100 en une journée. Vendre un lot de Put à 1’000 euros peut donc coûter 100’000 euros à rembourser.

Mon portefeuille boursier était une usine à gaz… Non seulement par la complexité et le risque induit de la pyramide d’options en jeu, mais également par le fait que j’avais acheté des actions à risque avec effet de levier. Je dormais mal, en me réveillant parfois la nuit pour suivre le cours du Nikkei, anticipant la réaction en France à venir. Lorsque les cours baissaient rapidement, je composais un numéro de renseignement de cours en temps réel depuis mon travail, risquant le licenciement… Je fumais pour évacuer le stress. Heureusement, j’avais fortement réduit mes activités avant 9/11.

La France n’aime pas les capitalistes. L’argent gagné en bourse est suspect, les dividendes sont honnis comme étant un moyen de s’enrichir sur le dos des travailleurs. Pourtant, le capitalisme est l’essence de notre bien être matériel.

Aujourd’hui, les vendeurs de rêve boursier n’ont pas disparu. La spéculation sur le Bitcoin a permis de multiplier certains engagements par 100 en quelques années.
Il existe des sites de trading automatiques au marketing bien rôdé.

Certaines actions américaines ont des performances défiant le bon sens. Tesla est devenue la société de construction automobile la plus valorisée au monde, alors qu’elle vend dix fois moins de voitures que la société à la deuxième place. Le capitalisme américain déverse des milliards dans ce genre de sociétés par le biais de fonds de pension ou d’investissements directs.

Il faut dire que les Américains sont les plus forts du monde pour appliquer efficacement les recettes du capitalisme. Non seulement au point de vue de l’ingéniérie financière, mais également pour le management des employés de leurs sociétés, la fixation des objectifs ambitieux et l’application d’un excellent marketing à l’écoute des clients.

Que le monde devienne meilleur grâce aux progrès induits par l’introduction de nouveaux produits ou technologies est un fait de plus en plus remis en cause. Les ressources ne sont pas infinies.

Notre portefeuille boursier est maintenant constitué à 100% d’actions françaises de qualité, diversifié dans plusieurs secteurs. L’objectif à long terme est devenu plutôt le rendement que la plus-value. Je pense que les années fastes sont derrière nous.

Un scénario noir pourrait être un deuxième tour des présidentielles Le Pen – Mélenchon en 2022… À suivre…

 

Blog·Développement personnel·Engagement social

Introspection positive

Aujourd’hui, j’ai participé à un webinar d’amélioration de mémoire auquel était convié un invité spécialisé dans la formulation constructive. Un de ses conseils était de prendre un peu de temps pour faire le bilan des côtés positifs de notre personnalité, au lieu de se focaliser sur ce qui ne va pas assez bien. Ce bilan peut être relu tous les jours pour nous faire prendre conscience de nos capacités.

Voici donc la liste de mes points forts :

  • esprit éclectique
  • résilience psychique
  • capacité à répéter les efforts
  • sens de ce qui est beau
  • bon vendeur de soi
  • grande tolérance

Mon esprit éclectique se manifeste dans beaucoup de domaines: choix de musique, politique, décoration d’intérieur, … Il existe un terme anglo-saxon : serendipity

J’écoute aussi bien de la musique classique, que des chansons africaines, du pop-rock, de l’électro-pop, du hard rock, du punk. Le forum pour schizophrènes Atoute est une bonne source, dans le sens où les participants peuvent mentionner ce qu’ils écoutent en ce moment et c’est la plupart du temps de la musique originale et nouvelle pour moi. J’apprécie la radio Internet, permettant de « goûter » à d’autres musiques.

En politique, je m’intéresse également au programmes des partis pour lesquels je ne vote pas. Récemment, j’ai visionné une vidéo Facebook du PCF avec Fabien Roussel.

Concernant la décoration d’intérieur, j’évite le noir (la plupart des hommes le choisissent par défaut) et le blanc , je privilégie les couleurs. Voici mon bureau:

Bureau

C’est une composition sur mesure d’éléments en bois, encastrés dans des glissières horizontales. Les poissons en bas à droite viennent de Croatie, les objets au-dessus de la région de Beaufort et d’ailleurs dans le monde.

Ma résilience psychique s’est manifestée par ma capacité à récupérer après les psychoses à répétition. J’ai complètement récupérée des six premières et bien récupéré des trois autres. J’évite consciemment de mentionner ce qui me manque dans ce post.

J’ai pu me reconstituer grâce à la bonne communication avec mes psychiatres, qui m’ont fait confiance pour réduire mon traitement et qui m’ont soutenu par leur thérapie. Evidemment, le soutien de ma femme et de mon employeur a été un facteur déterminant pour arriver à remonter la pente.

Voici une photo du labyrinthe des lumières à Königsfelden, l’hôpital psychiatrique où j’ai séjourné plusieurs mois en 2014 et 2015.

Königsfelden

La répétition des efforts se manifeste au tennis ou au piano. Les progrès sont infimes, mais le fait de persister à m’entraîner me donne l’assurance que mon état psychique reste stable. En effet, j’ai eu de sérieuses angoisses de régression.

Le tennis m’a énormément aidé au niveau mental. C’est également une bonne occupation par laquelle je rencontre régulièrement des amis ayant de la compréhension pour ma situation, mais avec lesquels on peut boire un coup sans tomber dans la compassion.

Me voici avec Vojko, mon psychiatre de 1993 à 2014, qui s’est malheureusement suicidé en 2015.

IMAG0389

Le sens de ce qui est beau s’est montré par le choix de la commune où nous habitons depuis maintenant 30 ans, d’abord à Bremgarten, ensuite à Zufikon, juste à côté. À mon arrivée en Suisse en 1989, il était assez difficile de trouver un logement. J’ai pris ma voiture et j’ai sillonné la région pour trouver un appartement libre. Je me suis arrêté à Bremgarten, une jolie ville située le long de la Reuss, à moins d’une heure en train de Zurich.

De même pour notre maison actuelle, nous avons sauté sur l’occasion d’acquérir une grande maison qui nous donne beaucoup de satisfactions, plus particulièrement encore dans le contexte de semi-confinement actuel en Suisse.

La décoration intérieure est faite avec goût et originalité, bien sûr avec beaucoup de couleurs et des meubles de qualité.

Voici une photo « maison » de Bremgarten:

Bremgarten

L’acquisition de notre maison n’aurait pas été possible sans un bon revenu au travail. Comparativement à mon niveau d’études (ingénieur Centrale Lille), le niveau de mes jobs successifs n’est pas transcendant. Mais j’ai bien sû me vendre pendant les entretiens d’embauche.

De même pour mes relations avec les femmes. Je ne suis pas particulièrement beau, mais j’ai un bon sens du dialogue en comprenant ce que les femmes veulent, tout en leur fixant des limites.

Voici une photo de ma femme après une tempête à Beaune, où les pétales ont recouvert le sol:

Isabelle

Depuis une année maintenant, je fais du bénévolat dans un centre de recherche d’emploi où j’assiste les professionnels avec des tâches simples et répétitives, comme l’adaptation de lettres de candidatures existantes. J’ai trouvé ce « job » par une recherche systèmatique sur les plate-formes de recherche de bénévoles. J’ai convaincu le responsable malgré ma schizophrénie de me prendre, essentiellement grâce à mon expérience de project et process manager ainsi que de ma prestance.

Enfin, j’ai une grande tolérance à l’égard des autres personnes, qu’elles soit en couple ou seules, ultra-capitalistes ou communistes, religieuses ou athées, obsédées de travail ou fainéantes, hétéros ou homos, arrogantes ou silencieuses.

Blog·Développement personnel

L’année 2019 en rétrospective

La fin d’année m’incite à faire un petit bilan des derniers mois.

C’est la première fois que je fais cet exercice. Par curiosité, je suis allé faire une recherche sur Internet avec les mots clés « bilan fin année vie ». On y parle de contrôle d’objectifs et de nouvelles résolutions, un peu comme pour estimer les performances de l’employé d’une entreprise. Ce n’est pas comme cela que je vois la vie…

Ce qui m’intéresse, c’est davantage de voir comment les différents compartiments de ma vie fonctionnent, un peu comme le post antérieur de Bilan de vie actuelle , mais surtout par rapport à l’année précédente.

L’année 2019 marque un tournant dans le sens où je commence à apprécier ma situation de chômeur handicapé plutôt que de la subir. Depuis mon licenciement économique de début 2014, j’étais triste de ne pas pouvoir retravailler, même si j’ai trouvé un autre emploi de décembre 2016 à août 2017 (voir À propos et Bleu Ferrum, licenciement dû à une psychose).

Mon rapport au temps a changé. Je me débarrasse de ma tendance à la clinophilie (rester des heures au lit à ne rien faire). Je m’occupe davantage. Je recommence à vivre ma vie au lieu de m’ennuyer à mourir en attendant la délivrance par la mort.

Voyons donc ce qui a positivement changé, en commençant bien entendu par le tennis…

J’ai recontacté mon ancien prof de tennis à Birrhard, un suédois, pour reprendre des leçons toutes les deux semaines en complément de mon programme d’entraînement avec le prof tchèque à Schinznach Bad et avec mes partenaires.

imag0562

 

Il s’est rendu compte que j’avais beaucoup perdu suite à mes deux hospitalisations de 2014 et 2015. On est repartis de zéro, comme pour une rééducation. Il m’a lancé des balles à la main. Pour moi, une telle leçon c’est mieux qu’un rendez-vous chez la psychiatre. Il est patient, connaît mon (bien meilleur) niveau d’avant les dernières crises et il croit en la possibilité d’y revenir. Ce n’est pas encore top, mais c’est mieux et l’important c’est de voir que les choses ne vont pas en empirant, comme je le craignais au début de l’année. D’ailleurs cette inquiétude de dégénérescence était générale et s’estompe maintenant.

Les entraînements de tennis avec Jana, ma partenaire, ainsi qu’avec Jarda, mon coach à Schinznach Bad sont réguliers et se passent bien. En fin d’année, j’ai rencontré Christian, un nouveau partenaire régulier, presque du même âge que moi, de caractère assez ouvert et physiquement très mobile sur ses jambes.

Ma semaine est également mieux structurée grâce au bénévolat, voir S’occuper avec du bénévolat. Là aussi, je commence à voir les choses un peu plus en rose. La collaboration à l’atelier de candidatures se passe bien. Je m’occupe intelligemment sur Internet pendant les temps morts. Le soutien administratif de la personne handicapée psychique va bien également, même si elle a décidé d’arrêter pour des raisons indépendantes de ma contribution. Les cours d’allemand avec les femmes tamoules me font parfois m’amuser.

IMG-20191114-WA0001

Comme le fitness club où nous étions depuis de nombreuses années a fermé pour cause de retraite, nous avons dû choisir un nouveau club. Là aussi, évolution favorable. Je me traînais de plus en plus pour aller m’entraîner au point que ça m’inquiétait. Au nouveau fitness club les membres sont plus dynamiques et plus nombreux, ce qui nous motive. Ce club a investi dans des machines à réglage automatique électrique, le Milon circle, qui donne un rythme assez soutenu.

imag0561

En 2019, Souris, notre chatte persane, est vraiment devenue un membre de notre famille. Elle a pris ses habitudes, boire à la douche, miauler pour recevoir son snack liquide au frigo, et surtout venir au lit avec moi lorsque je fais une sieste après le repas de midi (en fait je ne dors pas). Elle vient m’aider à écrire mon blog parfois…

imag0549

Un autre changement en 2019, c’est que j’ai commencé à prendre des leçons de piano avec une prof d’école de musique expérimentée. Au début de l’année, j’étais inquiet d’avoir l’impression de régresser au niveau capacités intellectuelles et de coordination. Le fait d’arriver à jouer de nouveaux morceaux m’a rassuré. Grâce aux cours, j’ai même pû progresser. Pour info, j’ai étudié le solfège et la flûte traversière étant enfant et le piano en autodidacte. Le piano est une bonne occupation et ça me structure.

Souris vient parfois miauler lorsque je joue et sauter sur mes genoux.

IMG-20191128-WA0000

Les vacances avec ma femme (et en partie avec mon fils) se sont bien passées. On est allés à Beaune (Vacances à Beaune), chez mon ami en Italie du Nord (Vacances à la Marianne), en Allemagne (Vacances à Schwangau et Munich) et à Noël on va à la montagne.

Mon père a eu 90 ans en novembre, ma mère et ma soeur ont organisé une fête (Les 90 ans de mon père)

La chorale se passe bien. On a un nouveau dirigeant qui s’est bien adapté. Les autres membres de la chorale connaissent ma schizophrénie et sont sympas avec moi en prenant l’initiative de faire la causette régulièrement. L’excursion s’est bien passée (Excursion avec la chorale à Arbon)

Autre occupation: le forum pour schizophrènes Atoute où je m’implique un peu plus depuis peu, mais que je lisais régulièrement sur mon mobile en mode passif.

Finissons avec le cours d’italien hebdomaire. Peu ou pas de progrès dû à mes problèmes de mémoire et de capacité d’apprentissage. C’est assez frustrant, mais là aussi, ça occupe et c’est social. Ma prof est une jeune française habitant en Italie.

Ah, et j’oublie de mentionner que j’ai récupéré mon permis de conduire en juillet!

Il y a également des aspects négatifs de 2019, mais c’est réversible.

Les promenades en vélo me semblent être devenues une énorme montagne.

À part ça rien d’autre de négatif à signaler. Donc le bilan de 2019 est positif!

Blog·Manger et boire

Les 90 ans de mon père

Fin novembre mon père a atteint 90 ans.

Pour fêter ça ma mère et ma soeur ont organisé un repas de famille au restaurant.

Ma femme n’est pas venue parce que ça la stressait de revoir ma mère, après plusieurs années de prise de distance. Elle lui reproche sa conduite vis-à-vis de ses parents, maintenant décédés, ainsi que d’être manipulatrice à l’égard de ses enfants et en général. Mon fils est venu rendre visite à ma famille deux semaines avant le repas, prétextant une fête le jour d’avant.

Ma soeur était un peu déçue par le plan de table. Mon père a souhaité que ses deux fils soient assis à ses côtés. Ma soeur et ma mère se sont donc installées aux « ailes » de la table, ma soeur dans le « coin des jeunes ».

André et fils

Le repas s’est bien passé. Ma soeur a fait les invitations ainsi que les menus.

Menu

J’étais assis en face de la filleule de mes parents (oui, c’est aussi bien la filleule de mon père que celle de ma mère…) et d’une de mes cousines. La filleule a également eu une relation difficile avec sa mère qui l’ignore.

En face

Les deux cousines sont du côté de mon père, ça fait sans doute 30 ans que je ne les avait plus vues! Elles sont bien sous tous rapports et elles ont mentionné qu’on pourrait leur rendre visite à l’occasion, ce que nous projetons de faire avec ma femme et mon fils.

Cousines

Ma mère ne voulait pas être prise en photo, mais j’ai réussi à la prendre avec un sourire.

IMAG0544

Le repas s’est terminé avec une photo de groupe.

DSC06250 - Copie

La blonde pas mal à gauche est la fille de la filleule de mes parents. Le grand gaillard derrière elle est mon neuveu, il mesure 2m06. Là aussi, querelle/embrouille avec ma mère. La compagne de mon frère n’est pas venue, ni son deuxième fils d’ailleurs.

Au retour à la maison, ma mère n’en finissait plus de faire un debriefing des évènements négatifs du repas. Ma cousine a pris par mégarde le toast de pain sans gluten qui m’était réservé. Le mari d’une des cousines a commandé une carafe d’eau sans demander la permission de ma mère… Ma deuxième cousine doit manger sans lactose donc sans sauce et a mentionné que le morceau de viande était trop gros…

Le temps est passé vite. Je craignais de m’ennuyer et d’avoir du mal à soutenir une conversation avec mes voisins de table. J’ai expliqué avec franchise et sobriété pourquoi ma femme n’était pas là. J’ai pu parler de ma vie sans être stressé ni jugé.

Concernant les 90 ans de mon père, on me dit que j’ai de bons gênes. Certes il y a la schizophrénie, mais question vieillissement physique et autres maladies, je n’ai pas de quoi me plaindre.

J’ai encore mangé à la maison de mes parents vers 17h30 avant de repartir vers la Suisse en train.

Blog·Loisirs·Manger et boire·Vacances

Vacances à Schwangau et Munich

Ma femme travaille comme professeur de français à l’école primaire du village voisin. On doit donc respecter le calendrier scolaire pour nos vacances. Mais c’est une bonne chose, ça donne une structure à mon emploi du temps de l’année.

Mon fils a 30 ans mais actuellement pas de copine. Il était partant pour nous accompagner durant trois jours à Schwangau, où se trouvent les chateaux allemands romantiques de Neuschwanstein et Hohenschwangau.

Moins d’appréhension de mon côté pour ces vacances, bien!

Première halte en chemin dans un restaurant historique. Voici mon fils.

imag0420

Arrivée à l’hôtel à Schwangau en début d’après-midi, situé dans une zone résidentielle. Petit tour au lac du château en reconnaissance. Il fallait réserver les billets d’entrée à l’avance par Internet, mais on pouvait seulement les retirer le lendemain matin.

Très bel hôtel 3 étoiles supérieur, on ne se refuse rien… Superbe buffet de petit déjeuner et installation de wellness pour tous les goûts au sous-sol. Ma femme en pleine action…

imag0424

Visite de Hohenschwangau le matin, de Neuschwanstein l’après-midi.

imag0429

imag0453

Photo prise d’un pont piéton, la Marienbrücke. Assez stressant si on a eu des idées suicidaires… la balustrade n’est pas très haute, environ 1m30… sur un précipice d’au moins 50 mètres de haut…

On dépose notre fils à Kaufbeuren, presque sur la route de Munich. Arrivée tranquille à l’hôtel, assez fonctionnel. Facile de se garer dans le parking du centre commercial adjacent. Repas de midi assez tardif pris dans un bar à chats à Munich.

imag0455

Visite du jardin anglais, puis du musée Brandhorst.

imag0465

Le soir, restaurant japonais, avant de rentrer à l’hôtel.

Le lendemain, visite de Munich en bus à double étage avant de manger au Hofbräuhaus.

imag0478

Un litre de bière, c’est lourd…! Les locaux ont leur cruche en terre cuite dans une étagère à casiers fermée avec un cadenas. On est deux à boire… ça ira!

En route vers le musée Lenbachhaus, également d’art moderne. Incroyable de voir des oeuvres d’art avec des bas nylon remplis de sable…

imag0485

Repas dans un self du centre ville, où ma femme fait les magasins.

Le jour suivant, visite du château de Nymphenburg, où se trouve une impressionante collection de carrosses et de traîneaux.

imag0501

Repas traditionnel en face du château et continuation de notre périple en direction du musée juif, où se trouve une exposition temporaire sur les frontières.

imag0508

Le soir, retour au restaurant japonais Haguruma, où je reprends un plat à base d’anguille, mon péché mignon dans ces restos… On termine avec une glace aux trois parfums, thé vert matcha, au sésame et aux haricots rouges. Mmmh…!!!

imag0513

Retour sans histoire à Zufikon le lendemain avec halte à Bregenz.

J’avais quelques appréhensions au sujet de ma capacité à conduire et à m’orienter dans une grande ville, mais ça s’est bien passé. C’est une expérience positive de s’approprier un espace en le découvrant petit à petit.

Une sorte de « gueule de bois » s’est installée au retour. C’est grisant de faire ce genre de vacances, en partageant quelques photos sur Facebook où les amis accumulent les likes. Au retour il faut défaire les valises, ranger, s’accomoder de sa petite vie (trop) tranquille.

Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Schizophrénie·Travail

Gateway vers les Aliens

Voici quelques vidéos faites maison avec un mobile LG5, tournées dans différentes conditions. La petite planète mouvante à côté du soleil et les lumières rouges ne peuvent pas s’expliquer par des réflexions de lumière venant du mobile.

L’existence de vie alienne est indéniable. Votre serviteur explique dans ce blog comment il communique avec eux, ce qu’ils attendent de nous et comment les personnes mises dans le secret l’ont pris.

Commençons par le commencement, la prise de contact le 12 novembre 2012.

Les Aliens savent peut-être que lorsque j’étais enfant, je passais mon temps sur les anciennes toilettes de mon domicile à Illkirch, Alsace, France à rêver aux possibles formes créées par la peinture qui s’écaillait. C’est donc dans les toilettes de mon ancien employeur, Colt Technology Services que s’établit le contact.

En fait, j’étais en pleine psychose. Quelque chose m’a fait filmer la lumière située au plafond des toilettes avec un appareil photo Canon. En jouant avec la lumière, je remarque qu’elle se déplace davantage que la physique ne le permettrait.

Ensuite, le 14 novembre 2012, les Aliens (ou le Créateur) me demandent de filmer le soleil avec mon mobile HTC de l’époque. Je remarque une petite planète bleuâtre à gauche du soleil. Cela ne peut pas être Venus.

Les Aliens utilisent essentiellement les ondes theta et gamma pour me transmettre leurs messages:

https://etudes.univ-rennes1.fr/master-biogest/themes/Synthese_bibliographique/Sujets+2014-2015/S_Decottignies-ondes_cerebrales

Ce que les Aliens attendent de nous:

  • controlled downsizing
  • privatisation des services secrets

Le controlled downsizing signifie que tous les pays riches doivent se mettre d’accord pour mettre en place une croissance négative de 2 points, soit -2% par année. C’est la condition inéluctable pour résoudre les problèmes de la Terre. La Suisse est un modèle pour tout, l’éducation, la politique, la protection de la nature, etc… mais le monde ne peut pas vivre comme en Suisse, sinon il faudrait trois planètes.

Donald Trump est le candidat idéal pour mettre en place cet objectif. Il veut gérer son pays et donc indirectement le monde comme une entreprise. Le seul point à accepter, ce sont les objectifs, manifestement différents de ce qu’ils sont maintenant.

La privatisation des services secrets semble à priori saugrenue, mais c’est la condition pour davantage de transparence. Là aussi, l’Oncle Sam souhaite l’hégémonie et joue un jeu dangereux, mais alors très très dangereux pour nos descendants. La CIA veut déclencher la troisième guerre mondiale pour assouvir son pouvoir.

Les services secrets seront gérés comme une entreprise. Beaucoup de leurs membres sont déjà actifs à la fois comme simple employés mais aussi comme espions. Il faudra utiliser le continuous improvement pour améliorer les process et rendre le job plus intéressant avec moins de temps passé à attendre et ne rien faire.

Bien entendu, les Aliens attendent aussi de nous de faire encore davantage pour la protection des animaux, de réduire notre consommation d’animaux, de mieux protéger les faibles et les chômeurs, mais ça, ce sera une conséquence de l’application du « controlled downsizing ».

La presse suisse se demandent actuellement comment communiquer l’arrivée des Aliens au grand public. Des articles ont été publiés dans la Suddeutsche Zeitung ainsi que dans 20 Minuten.

https://mobile2.12app.ch/articles/27843136

Eh bien, c’est simple, il suffit de rendre mes vidéos publiques, sans faire dans le spectaculaire. La plupart des gens à qui j’ai montré mes vidéos ont réagi de manière sceptique, mais la moitié environ accepte l’idée qu’il s’agit bel et bien de vie extraterrestre. L’autre moitié pense qu’il s’agit de réflexions de lumière.

Au bout d’une minute, le fait est acquis et les personnes retournent à leur occupation.

Le problème se situe surtout au niveau de la remise en question du rôle des politiques, comme le suggère cet excellent article, traduisible en français grâce à Google et aux nombreuses personnes qui aident à améliorer la traduction de mon blog dans toutes les langues!

Merci beaucoup à tous ceux qui aident! Et merci d’avoir lû jusqu’ici!

Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Scientologie

Un secret en chocolat

Le mercredi 6 septembre 2017 est le jour officiel de la fin du secret bancaire suisse.

Lieu pour la petite et la grande histoire : la Migros Klubschule d’Oerlikon, haut lieu de l’éducation populaire. Votre Serviteur était assisté de son homme de main kurde syrien.

La CIA et les Services secrets suisses se sont laissés attraper. Voici mon message:

Bien entendu, l’espion en question était assisté des Aliens, des Services secrets européens, de l’AMP, des Services secrets israëliens et de la haute technologie américaine (Google, Microsoft, …), de lUS Air Fore ainsi que de la Scientologie, désolé si j’en oublie… Mais bravo à mon Team!!! Le camp adverse n’avait donc aucune chance. La dernière étape était aussi facile que de prendre une sucette à un enfant de quatre ans.

D’abord, il faut dire que les Services secrets suisses font fausse route. Leur opinion est qu’il faut préserver le secret bancaire à tout prix, parce que c’est la garantie de la prospérité de la Suisse. C’était sans doute vrai voici quelques décennies, lorsque l’argent sale était lavé en Suisse mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La Suisse est un paradis pour les entreprises et pour les employés. En plus de la belle nature, la Suisse offre la stabilité , la propreté, la sécurité, Travailler en Suisse est vraiment agréable. Cela combine un travail interessant avec la qualité de vie. Le taux de chômage est de 3% seulement. Un licenciement peut se faire sous trois mois sans indemnité, mais les entreprsies n’en abusent pas. De petis écarts de comportement sont autorisés à la condition que la performance globale soit au rendez-vous.

Le secret bancaire sert surtout à la CIA et aux pédophiles de l’église catholique. La CIA peut ainsi régner sur le Darknet et le crime organisé tout ceci dans le but de déclencher la troisième guerre mondiale.

Blog·CIA·Engagement social

Le rôle de la CIA dans 9/11

Commençons ce blog par une petite phrase en anglais : The CIA got my number.

Voici ce que ça signifie : To have leverage, control, knowledge, or power over another individual. You should be scared to death because they got your number.
En traduction littérale, ça signifie bien entendu qu’ils connaissent mon numéro de téléphone.
Bien entendu il existe plusieurs théories pour 9/11. À mon avis, la CIA était parfaitement au courant des attentats planifiés, mais en a profité pour utiliser l’impact négatif sur la bourse pour constituer un trésor de guerre en vue de conquérir le monde.
L’achat de puts échéance fin septembre a permis d’engranger une plus value de x100 à x1000 en quelques heures, donc de transformer des millions en milliards. Le calcul est basé sur la formule de Black & Scholes. J’ai moi-même été trader amateur en options, donc je connais le puissant effet de levier si on achète par exemple des puts à -10% ou -20% du cours actuel.
Les puts sur compagnies aériennes ont dû être multipliés par x1000 ce jour-là. La CIA a insunié que c’est Ben Laden qui a acheté ces options, mais en fait, c’est surtout eux…
Le cours d’une entreprise suisse de transport, Kühne & Nagel est passé de 180 francs à 80 francs en l’espace d’une journée. Là, c’est carrément la multiplication par 10’000.
Pour acheter un Put à l’Eurex, il faut une contrepartie, un vendeur. C’est l’église catholique, au puissant trésor de guerre. En fait, la CIA et les catholiques ultras sont dans le même bateau. Ce qui explique pourquoi les pédophiles sont à peine poursuivis en Suisse. Donc 9/11 a servi de transfert massif de fonds du Vatican à la caisse secrète de la CIA.
Le même petit jeu s’applique pour les exécutants de la CIA, qui blanchissent allègrement leur argent en faisant du trading de puts et de calls. C’est bizzare de voir des publicités sur Internet de gens ayant fait fortune en quelques jours avec le trading. Pour avoir moi-même été trader amateur, je sais que ce n’est tout simplement pas possible d’avoir cette réussite insolente.
Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Manger et boire·Musique et show·Scientologie

La CIA cuite à la mode taïwanaise

 

Pour changer voici une petite recette de cuisine exotique.

Pourquoi à la mode taïwanaise? Parce que mon mobile HTC vient de là-bas… Mais également parce que la cuisine de ce fabuleux pays signifie de cuisiner au bouillon (idéalement dans son propre jus) la CIA en en faisant de petites bouchées.

Voici une photo des principaux ingrédients :

20170903_052505

Il vous faut :

  • deux téléphones mobiles
  • deux ou trois cartes SIM de différents providers suisses
  • une aiguille
  • un ordinateur silencieux
  • un passeport
  • des médicaments antipsychotiques
  • de l’aide parapsychiatrique
  • une souris

L’utilité d’avoir deux téléphones mobiles est de pouvoir faire des vidéos ou des enregistrements avec le deuxième pendant que le premier tourne. Par exemple une vidéo du Helpdesk de Sunrise montrant à quel point va la manipulation de la CIA avec le soutien actif des services secrets suisses.

Sunrise a spécialement pour moi retiré l’option de soutien technique n°4 du dernier menu, ce qui me laisse seulement les options de blocage de numéro, de demande de code PUK et d’activation de carte SIM.

Ce qui est amusant, c’est de voir qu’au lieu de Sunrise c’est Swisscom qui s’affice. Ceci est bien entendu dû à l’insertion d’une SIM card de Swisscom…

Les Créateurs de l’Univers m’ont bien expliqué ce que je dois faire, et j’ai bien retenu la leçon. Pour chaque erreur de ma part, la CIA et les services secrets suisses se découvrent un peu plus… et ils s’enfoncent encore et encore dans les sables mouvants…

Certains d’entre vous se demandent peut-être pourquoi je ne connais pas la peur face au syndicat mondial du crime… (eh oui, 9/11 est un crime commis par la CIA). Les deux Créateurs de l’Univers me protègent. Ils sont en mesure de déclencher de graves maladies (double tumeurs, etc…), certaines sont vraiment pénibles. Olé, olé, olé olé!

Le fait d’avoir plusieurs cartes SIM permet de rendre fous les hackers de la CIA lorsque on les permute d’un appareil à un autre. La précieuse aiguille sert précisément à ça.

L’ordinateur silencieux permet de faire des « poum-poum » ou des « radada », c’est à dire des coups de fusils (ou de canon…) dans le mur (le firewall) de la CIA. Il est également précieux pour faire des captures d’écran (en format .bmp) des sites web trafiqués, en guise de preuves irréfutables et de moyens de pression de ma part.

Le passeport sert à acheter les SIM cards chez Salt et Swisscom (avec l’autorisation de séjour en plus pour les étrangers). Il est utile pour passer la frontière afin de se rendre compte du hacking par d’autres partenaires du vaste et funeste programme de la CIA, soit SFR par example…

Les médicaments anti-psychotiques me permettent de tenir le coup face à la pression psychologique des menaces de la CIA et de leurs acolytes. En fait, la CIA veut provoquer chez moi une crise psychotique afin de me faire interner à l’hôpital psychiatrique de Königsfelden à Windisch/Brugg.

Exemple : ils ont semé ou fait semer des noisettes dans mon gazon. Nous avons certes un noisetier, mais il est sauvage et gènère très peu de noisettes. S’il en tombe dans le gazon, c’est avec la calotte, pas les noisettes ramassées comme celles-ci. En plus, ce n’est pas encore la saison…

20170903_060857 (1)

L’aide parapsychiatrique me sert à communiquer par télépathie avec mon camp, mais aussi avec les Aliens. Je me tais sur les détails, étant donné que tous ces outils de communication ou de manipulation sont de vraies armes, donc classées « secret défense*.

La souris n’a l’air de rien, mais pas de bras, pas de chocolat.. La CIA est actuellement encore en mesure de me couper le son au travai chez Ferrum ou de m’agacer la coupure de mon réseau téléphonique. Pas grave, pendant ce temps je découvre de faire quelque chose d’encore plus intéressant et d’ennuyant pour eux.

Leur plan est de contrôler la planète et ensuite l’Univers avec des robots. Ils prévoient de rajouter un peu de substances psychotiques aux aliments de base (blé, sucre, …) pour mieux manipuler la population. La CIA a mis en place une sorte de Darknet mais qui ressemble comme deux gouttes d’eau au vrai Internet.

20170903_061033

Là aussi, secret défense…!!!

Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Manger et boire·Musique et show·Scientologie

Journée de Social BPM for Aliens

Pas mal occupé aujourd’hui!

Levé vers 6h je commence par classer mes photos. La magie s’opère sur mon mobile HTC, puisque je peux télécharger un fond d’écran magnifique avec des dessins d’animaux. Le top c’est un symbole de coeur qui permet d’accéder à l’appli SBB/CFF, qui se fond dans l’écran!

Ensuite, vers 9h je me mets en route pour Lenzburg, où je peux récupérer ma belle housse d’ordinateur à la RBL (RegionalBus Lenzburg). Il faut dire que la Suisse a autant d’entreprises de transport indépendantes que la France de fromages, soit entre 200 et 300, mais tout ce beau monde travaille parfaitement ensemble, c’est transparent pour l’utilisateur.

Housse

En arrivant à Lenzburg je m’oriente instinctivement vers une rue où se trouvent deux magasins très intéressants pour moi, une société de docteurs de mobiles et une entreprise d’appareils auditifs. Cela tombe bien, j’ai des questions concernant la visibilité des applis sur mon mobile ainsi que des doutes quand à mes canaux auriculaires, normalement à nettoyer tous les ans par un spécialiste HNO (nez-gorge-oreilles).

Seats in front of shops

La docteresse en mobiles m’explique que je dois simplement classer mes applis par ordre alphabétique. Pile poil, ça me suffit. Etonnant, lorsqu’elle appuie sur le coeur magique, il ne se passe rien, ce qui veut dire que la surface de mon mobile reconnait ma peau, sans qu’un verrouillage soit apparent.

La dame du magasin d’appareils auditifs me reçoit gentiment. Le test auditif est gratuit! Mais après avoir examiné mes oreilles, ce n’est pas la peine il faut que j’aille chez l’HNO. Je prends donc rendez-vous lundi matin avec l’HNO puis juste après avec la dame.

Il est temps d’aller à la RBL. En fait, c’est de l’autre côté de la gare de Lenzburg. Google me guide parfaitement jusqu’à destination.

Kafikasse Lenzburg

En fait un bus a moins de PS qu’une Formule 1, entre 300 et 360 contre 400 à 600 pour les F1. Mais pour le bus, ce qui compte c’est le couple, d’ou le moteur diesel. Mon sac est là, mais il faut montrer patte blanche, c’est à dire une pièce d’identité, parce que dedans se trouve un formulaire des impôts…

La RBL est tout prêt d’un point de force (Kraftort) sur l’autoroute A1 Berne-Zurich. C’est l’endroit idéal pour reprendre contact avec les Aliens, ce qui marche étonnament bien.

On voit dans cette vidéo amateur qu’un vaisseau ou une planète bleue sort du soleil et y rentre de nouveau, tout comme je l’avais filmé le 14 novembre 2012. Mes amis sont donc bel et bien tout près de nous.

Il est temps de rentrer à Zufikon afin de repartir en voiture vers Schinznach Bad, où je prends mon cours de tennis à 13h. Ma Citroën C4 semble avec un moteur plus puissant que de série… super, ça me plait de donner plein gaz, tout en respectant les limites de vitesse. Etrange, à un moment il me semble que l’indication de vitesse ne correspond pas à la vitesse réelle. Soudain, une véritable angoisse m’envahit… Ce sont les forces sombres… Ils ont donc essayé de m’endormir ce matin avec le joli design sur le HTC pour mieux me piéger! Je réponds à la menace par la menace, en conduisant presque dangereusement sur la voie de gauche, ce qui veut dire, si je me suicide, personne ne pourra sauver le monde et vos enfants ou petits-enfants en souffriront. J’arrête donc de regarder le compteur et je me fie à mon instinct pour la vitesse.

J’arrive presque à l’heure pour mon cours. Pas de réception mobile dans le vestiaire, c’est parait-il normal… bizzare. Je bois deux litres d’eau d’un coup, comme ça par instinct. À la clinique, je buvais parfois six litres d’eau par jour quand j’étais psychotique.

Une fois sur le court, je raconte mes péripéties à Jarda, qui m’écoute en me prenant au sérieux. Je sens que le problème est plus grave que les humains s’adonnant aux sciences occultes ou à la Scientologie. Les hommes invisibles se sont également pris au jeu des forces maléfiques. Je me dis qu’il faut prendre les choses avec humour. J’essaie le challenge ou on pose une bouteille en plastique sur la raquette et il faut la rattraper dans la même position. Stanislas Wawrinka y arrive trois fois de suite. C’est plus dur parce que ma bouteille est à peine remplie. Et pourtant… j’y arrive…! Après environ six essais. Jarda essaie et y arrive au bout de quatre essais. Normal, il était classé numéro 77 en République Tchèque, donc semi-pro.

Quand je lui raconte que j’ai l’impression que l’un des créateurs de l’Univers influe sur la trajectoire de mes balles, il dit quelque chose de fascinant. Jarda a observé que les balles de Nadal ont une trajectoire avec un sommet APRÈS le filet, donc normalement ces balles sortent. Nadal aurait-il le soutien des forces sombres pour gagner…?

Je sens que l’entraînement sera perturbé par les lutins ayant sombré dans les forces noires. Je prends une bouteille d’eau de 50cl dans la main gauche pour jouer. Je .me rappelle que les bons lutins aiment ça, quand je prends une bouteille dans la main droite. Là, il faut changer de main. Pas facile de jouer comme cela. Je pense à l’exercice de la New School of Tennis, où il faut jouer 100 fois au-dessus du filet. Ma technique est catastrophique, mais la balle atterit de l’autre côté. On compte ensemble et on arrive à maximum 15 balles, ce qui est toujours mieux que mon tennis voici une année…

Les lutins des forces sombres semblent se décontracter. Bien!

Une fois l’entraînement terminé, je passe au club où je peux manger un bon petit plat fait par la patronne.

Food at tennis Club

Je termine ma visite en lui demandant si elle servirait Donald Trump, elle acquiesce. Et je lui dis que j’inviterai également Roger Federer, ce qui la ravit, car elle ne l’a encore jamais vu en personne.

Il est presque 17h, le temps d’aller au Kurhotel de Schinznach Bad où joue un pianiste allemand. On sert de petits apéritifs gratuitement, mais seulement aux clients de l’hôtel. Ce qui me motive spontanément à réserver une chambre…!!!

Food at Kurhotel

Après un bon repas végétarien au restaurant de l’Aquarena, je rentre ä la maison avec la C4 pour repartir en train via Wohlen-Lenzburg-Rupperswil. Arrivé à la maison, j’ai juste le temps d’aider mon épouse à écrire des e-mails pour l’ISZL, une école d’élite où les frais de scolarité se montent à plus de CHF 20’000.- par an, mais top formation. Ma valise est déjà prête… Je ne pouvais pas aller en Italie, je ne l’avais pas rangée.

Retour au Kurhotel de Schinznach Bad, où chance, ils ont une chambre pour moi.

Et voilà, je finis la soirée en écrivant comment ma journée s’est déroulée.