Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Manger et boire·Musique et show·Scientologie

La CIA cuite à la mode taïwanaise

 

Pour changer voici une petite recette de cuisine exotique.

Pourquoi à la mode taïwanaise? Parce que mon mobile HTC vient de là-bas… Mais également parce que la cuisine de ce fabuleux pays signifie de cuisiner au bouillon (idéalement dans son propre jus) la CIA en en faisant de petites bouchées.

Voici une photo des principaux ingrédients :

20170903_052505

Il vous faut :

  • deux téléphones mobiles
  • deux ou trois cartes SIM de différents providers suisses
  • une aiguille
  • un ordinateur silencieux
  • un passeport
  • des médicaments antipsychotiques
  • de l’aide parapsychiatrique
  • une souris

L’utilité d’avoir deux téléphones mobiles est de pouvoir faire des vidéos ou des enregistrements avec le deuxième pendant que le premier tourne. Par exemple une vidéo du Helpdesk de Sunrise montrant à quel point va la manipulation de la CIA avec le soutien actif des services secrets suisses.

Sunrise a spécialement pour moi retiré l’option de soutien technique n°4 du dernier menu, ce qui me laisse seulement les options de blocage de numéro, de demande de code PUK et d’activation de carte SIM.

Ce qui est amusant, c’est de voir qu’au lieu de Sunrise c’est Swisscom qui s’affice. Ceci est bien entendu dû à l’insertion d’une SIM card de Swisscom…

Les Créateurs de l’Univers m’ont bien expliqué ce que je dois faire, et j’ai bien retenu la leçon. Pour chaque erreur de ma part, la CIA et les services secrets suisses se découvrent un peu plus… et ils s’enfoncent encore et encore dans les sables mouvants…

Certains d’entre vous se demandent peut-être pourquoi je ne connais pas la peur face au syndicat mondial du crime… (eh oui, 9/11 est un crime commis par la CIA). Les deux Créateurs de l’Univers me protègent. Ils sont en mesure de déclencher de graves maladies (double tumeurs, etc…), certaines sont vraiment pénibles. Olé, olé, olé olé!

Le fait d’avoir plusieurs cartes SIM permet de rendre fous les hackers de la CIA lorsque on les permute d’un appareil à un autre. La précieuse aiguille sert précisément à ça.

L’ordinateur silencieux permet de faire des « poum-poum » ou des « radada », c’est à dire des coups de fusils (ou de canon…) dans le mur (le firewall) de la CIA. Il est également précieux pour faire des captures d’écran (en format .bmp) des sites web trafiqués, en guise de preuves irréfutables et de moyens de pression de ma part.

Le passeport sert à acheter les SIM cards chez Salt et Swisscom (avec l’autorisation de séjour en plus pour les étrangers). Il est utile pour passer la frontière afin de se rendre compte du hacking par d’autres partenaires du vaste et funeste programme de la CIA, soit SFR par example…

Les médicaments anti-psychotiques me permettent de tenir le coup face à la pression psychologique des menaces de la CIA et de leurs acolytes. En fait, la CIA veut provoquer chez moi une crise psychotique afin de me faire interner à l’hôpital psychiatrique de Königsfelden à Windisch/Brugg.

Exemple : ils ont semé ou fait semer des noisettes dans mon gazon. Nous avons certes un noisetier, mais il est sauvage et gènère très peu de noisettes. S’il en tombe dans le gazon, c’est avec la calotte, pas les noisettes ramassées comme celles-ci. En plus, ce n’est pas encore la saison…

20170903_060857 (1)

L’aide parapsychiatrique me sert à communiquer par télépathie avec mon camp, mais aussi avec les Aliens. Je me tais sur les détails, étant donné que tous ces outils de communication ou de manipulation sont de vraies armes, donc classées « secret défense*.

La souris n’a l’air de rien, mais pas de bras, pas de chocolat.. La CIA est actuellement encore en mesure de me couper le son au travai chez Ferrum ou de m’agacer la coupure de mon réseau téléphonique. Pas grave, pendant ce temps je découvre de faire quelque chose d’encore plus intéressant et d’ennuyant pour eux.

Leur plan est de contrôler la planète et ensuite l’Univers avec des robots. Ils prévoient de rajouter un peu de substances psychotiques aux aliments de base (blé, sucre, …) pour mieux manipuler la population. La CIA a mis en place une sorte de Darknet mais qui ressemble comme deux gouttes d’eau au vrai Internet.

20170903_061033

Là aussi, secret défense…!!!

Publicités
Aliens·Blog·CIA·Développement personnel·Engagement social·Manger et boire·Musique et show·Scientologie

Journée de Social BPM for Aliens

Pas mal occupé aujourd’hui!

Levé vers 6h je commence par classer mes photos. La magie s’opère sur mon mobile HTC, puisque je peux télécharger un fond d’écran magnifique avec des dessins d’animaux. Le top c’est un symbole de coeur qui permet d’accéder à l’appli SBB/CFF, qui se fond dans l’écran!

Ensuite, vers 9h je me mets en route pour Lenzburg, où je peux récupérer ma belle housse d’ordinateur à la RBL (RegionalBus Lenzburg). Il faut dire que la Suisse a autant d’entreprises de transport indépendantes que la France de fromages, soit entre 200 et 300, mais tout ce beau monde travaille parfaitement ensemble, c’est transparent pour l’utilisateur.

Housse

En arrivant à Lenzburg je m’oriente instinctivement vers une rue où se trouvent deux magasins très intéressants pour moi, une société de docteurs de mobiles et une entreprise d’appareils auditifs. Cela tombe bien, j’ai des questions concernant la visibilité des applis sur mon mobile ainsi que des doutes quand à mes canaux auriculaires, normalement à nettoyer tous les ans par un spécialiste HNO (nez-gorge-oreilles).

Seats in front of shops

La docteresse en mobiles m’explique que je dois simplement classer mes applis par ordre alphabétique. Pile poil, ça me suffit. Etonnant, lorsqu’elle appuie sur le coeur magique, il ne se passe rien, ce qui veut dire que la surface de mon mobile reconnait ma peau, sans qu’un verrouillage soit apparent.

La dame du magasin d’appareils auditifs me reçoit gentiment. Le test auditif est gratuit! Mais après avoir examiné mes oreilles, ce n’est pas la peine il faut que j’aille chez l’HNO. Je prends donc rendez-vous lundi matin avec l’HNO puis juste après avec la dame.

Il est temps d’aller à la RBL. En fait, c’est de l’autre côté de la gare de Lenzburg. Google me guide parfaitement jusqu’à destination.

Kafikasse Lenzburg

En fait un bus a moins de PS qu’une Formule 1, entre 300 et 360 contre 400 à 600 pour les F1. Mais pour le bus, ce qui compte c’est le couple, d’ou le moteur diesel. Mon sac est là, mais il faut montrer patte blanche, c’est à dire une pièce d’identité, parce que dedans se trouve un formulaire des impôts…

La RBL est tout prêt d’un point de force (Kraftort) sur l’autoroute A1 Berne-Zurich. C’est l’endroit idéal pour reprendre contact avec les Aliens, ce qui marche étonnament bien.

On voit dans cette vidéo amateur qu’un vaisseau ou une planète bleue sort du soleil et y rentre de nouveau, tout comme je l’avais filmé le 14 novembre 2012. Mes amis sont donc bel et bien tout près de nous.

Il est temps de rentrer à Zufikon afin de repartir en voiture vers Schinznach Bad, où je prends mon cours de tennis à 13h. Ma Citroën C4 semble avec un moteur plus puissant que de série… super, ça me plait de donner plein gaz, tout en respectant les limites de vitesse. Etrange, à un moment il me semble que l’indication de vitesse ne correspond pas à la vitesse réelle. Soudain, une véritable angoisse m’envahit… Ce sont les forces sombres… Ils ont donc essayé de m’endormir ce matin avec le joli design sur le HTC pour mieux me piéger! Je réponds à la menace par la menace, en conduisant presque dangereusement sur la voie de gauche, ce qui veut dire, si je me suicide, personne ne pourra sauver le monde et vos enfants ou petits-enfants en souffriront. J’arrête donc de regarder le compteur et je me fie à mon instinct pour la vitesse.

J’arrive presque à l’heure pour mon cours. Pas de réception mobile dans le vestiaire, c’est parait-il normal… bizzare. Je bois deux litres d’eau d’un coup, comme ça par instinct. À la clinique, je buvais parfois six litres d’eau par jour quand j’étais psychotique.

Une fois sur le court, je raconte mes péripéties à Jarda, qui m’écoute en me prenant au sérieux. Je sens que le problème est plus grave que les humains s’adonnant aux sciences occultes ou à la Scientologie. Les hommes invisibles se sont également pris au jeu des forces maléfiques. Je me dis qu’il faut prendre les choses avec humour. J’essaie le challenge ou on pose une bouteille en plastique sur la raquette et il faut la rattraper dans la même position. Stanislas Wawrinka y arrive trois fois de suite. C’est plus dur parce que ma bouteille est à peine remplie. Et pourtant… j’y arrive…! Après environ six essais. Jarda essaie et y arrive au bout de quatre essais. Normal, il était classé numéro 77 en République Tchèque, donc semi-pro.

Quand je lui raconte que j’ai l’impression que l’un des créateurs de l’Univers influe sur la trajectoire de mes balles, il dit quelque chose de fascinant. Jarda a observé que les balles de Nadal ont une trajectoire avec un sommet APRÈS le filet, donc normalement ces balles sortent. Nadal aurait-il le soutien des forces sombres pour gagner…?

Je sens que l’entraînement sera perturbé par les lutins ayant sombré dans les forces noires. Je prends une bouteille d’eau de 50cl dans la main gauche pour jouer. Je .me rappelle que les bons lutins aiment ça, quand je prends une bouteille dans la main droite. Là, il faut changer de main. Pas facile de jouer comme cela. Je pense à l’exercice de la New School of Tennis, où il faut jouer 100 fois au-dessus du filet. Ma technique est catastrophique, mais la balle atterit de l’autre côté. On compte ensemble et on arrive à maximum 15 balles, ce qui est toujours mieux que mon tennis voici une année…

Les lutins des forces sombres semblent se décontracter. Bien!

Une fois l’entraînement terminé, je passe au club où je peux manger un bon petit plat fait par la patronne.

Food at tennis Club

Je termine ma visite en lui demandant si elle servirait Donald Trump, elle acquiesce. Et je lui dis que j’inviterai également Roger Federer, ce qui la ravit, car elle ne l’a encore jamais vu en personne.

Il est presque 17h, le temps d’aller au Kurhotel de Schinznach Bad où joue un pianiste allemand. On sert de petits apéritifs gratuitement, mais seulement aux clients de l’hôtel. Ce qui me motive spontanément à réserver une chambre…!!!

Food at Kurhotel

Après un bon repas végétarien au restaurant de l’Aquarena, je rentre ä la maison avec la C4 pour repartir en train via Wohlen-Lenzburg-Rupperswil. Arrivé à la maison, j’ai juste le temps d’aider mon épouse à écrire des e-mails pour l’ISZL, une école d’élite où les frais de scolarité se montent à plus de CHF 20’000.- par an, mais top formation. Ma valise est déjà prête… Je ne pouvais pas aller en Italie, je ne l’avais pas rangée.

Retour au Kurhotel de Schinznach Bad, où chance, ils ont une chambre pour moi.

Et voilà, je finis la soirée en écrivant comment ma journée s’est déroulée.

 

 

 

Manger et boire

Invitation à la maison

Nous avons invité deux couples d’amis à la maison ce dimanche midi.

Hier j’ai joué au tennis avec mon ami Patrice, cuisinier et sommelier de formation et j’ai eu une idée… Pourquoi ne pas faire une petite vidéo de ses conseils et la passer à la télé aux invités avant de passer à table…?

Voilà le résultat, c’était top!

D’abord les conseils de Patrice pour la burrata, de la mozzarella améliorée.

À déguster en apéritif avec de l’avocat et des tomates coeurs de boeuf coupées en lamelles.

Et on termine par ses conseils en vin:

En fait, il est interdit de photographier ou de filmer dans les magasins en Suisse, mais… on s’en fout…!

Patrice adore aller à la Coop d’Oberwinterthur parce qu’il est possible de faire des dégustations de vin et qu’il y trouve tout ce qu’il veut, bien qu’il soit exigeant.

Le retour en train de Winterthur Grüze était un peu sportif, avec le matériel de tennis + deux sacs pleins à craquer et des patates, mais ça en valait la peine.

Au menu : en entrée soupe de carottes au cidre fermenté, en plat principal tajine de poulet aux tomates et au citron, en dessert roulade aux framboises. Voici les boissons:

IMAG1372

Et voici des photos du repas. D’abord la fameuse burrata. Amusant, une des convives a remarqué que c’était les couleurs du drapeau italien (Patrice est italo-français et va aimer la comparaison).

IMAG1362.jpg

Je n’avais jamais bu de vin avec de la soupe, mais il faut reconnaitre que c’est délicieux.

IMAG1364.jpg

Comme on est en Suisse, on boit décemment, au total trois bouteilles (une de chaque) pour sept convives. La tradition suisse allemande est de faire bling-bling avec les verres en regardant l’autre personne dans les yeux en souriant et de dire son prénom. À sept ça fait pas mal de bling-bling mais j’adore ça.

Et voilà la tajine. Des cuisses de poulet frottées au curcuma, à l’ail et au gingembre, rôties à la casserolle et cuites avec des tomates, des olives et du citron. Et pour une des convives, végétarienne, le même plat avec du tofu.

IMAG1370.jpg

Et le dessert, en fait deux desserts, puisqu’une des amies de ma femme a rapporté des mûres du jardin avec de la crème et des petites meringues.

IMAG1371.jpg

Le temps est passé vite… C’est un sentiment agréable…

Au fait… en Suisse on mentionne une heure précise pour une invitation, 12h00 dans notre cas. Eh bien le premier couple est arrivé à … 12h00 tapantes et le deuxième à 12h03. Impressionant, non?

Manger et boire

Visite d’une chocolaterie

Ma soeur Chantal habite en Alsace près de chez mes parents. Nous l’invitons tous les ans autour du 1er août, date de son anniversaire, à passer quelques jours chez nous.

Elle aime la patisserie, en faire et en manger. Nous lui avons donc fait une surprise en l’invitant à visiter la chocolaterie Frey située à Buchs en Argovie.  Voici le lien http://www.chocolatfrey.ch/fr . Il est possible de s’inscrire en ligne pour couler du chocolat et visiter une exposition sur le chocolat pendant que les tablettes refroidissent.

C’est dans notre nouvelle C4 que nous sommes partis à quatre, avec ma soeur, ma femme et mon fils. Destination secrète, surprise à l’arrivée, en emportant un sac isotherme et des blocs réfrigérants.

Voici ma femme Isabelle et ma soeur Chantal en pleine action.

IMAG0917

On pouvait couler deux tablettes. Une en striant les couleurs de chocolat, une en mélangeant des granulés avec du chocolat dans un bol et en rajoutant la décoration dessus.

Voici mes tablettes. La première représente le mouvement de la mer, la deuxième contient du chili et du poivre rose, c’est fort et à déguster avec modération. Les autres participants ont décoré leur deuxième tablette avec une douille de chocolat, mais je n’ai volontairement rien fait, j’aime aussi les choses brutes.

IMAG0922.jpg

IMAG0933

Voici la tablette d’un autre participant, joliment décorée à l’occasion du premier août, jour de fête nationale en Suisse.

IMAG0942.jpg

L’exposition sur le chocolat est super. On a été équipés de beamers pour activer la parole de présentateurs virtuels. Il est possible de déguster les chocolats de la gamme.

La visite s’est terminée vers midi, nous sommes allés manger à Würenlos. C’est l’aire d’autoroute où mon retrait de permis à été initié.

Mon fils a pris le volant. J’avais téléchargé mes morceaux de musique favoris sur un stick USB. Entre autres les chansons que j’écoutais en psychose.

Après le repas j’ai acheté d’excellentes olives à un stand pendant que le reste de la troupe cherchait des pommes et de l’aïl à la Migros de la station service pour la recette du soir.

Le soir j’ai cuisiné et nous avons terminé la journée en regardant le traditionnel feu d’artifice à Bremgarten.

Manger et boire

Réouverture de la Migros

En Suisse deux distributeurs dominent le marché, Migros et Coop. Les clients sont tellement fidèles à un distributeur donné que la transmission de cette habitude se fait de génération en génération. Voir la publicité du concurrent Aldi, un nouvel arrivant https://www.aldikind.ch/fr/

« Notre » Migros vient de réouvrir ses portes après rénovation. Comme il est interdit de photographier dans le magasin j’ai donc pris une photo d’un de nos sacs en tissu recyclable avec lequel j’ai acheté des abricots.

Abricots

C’est curieux comme les choses ont changé vite depuis l’attribution définitive de ma rente d’invalidité. La schizophrénie commençait à m’handicaper lourdement. Je devais systèmatiquement prendre un café à un bar pour me donner du courage avant de commencer à faire les achats. Une fois dans le magasin j’étais de plus en plus lent et indécis. Hier j’ai pris plaisir à circuler dans les rayons musique sur les oreilles.

De même au retour. Une fois arrivé à la maison j’avais besoin d’une pause avant de déballer et de ranger lentement les marchandises, ce qui prenait un temps fou. Maintenant zac-zac.

Ce qui a surtout changé dans le magasin c’est la mise en place presque systèmatique de portes transpartentes au rayon frais.

 

Manger et boire

Petit déjeuner

Le moral revient depuis que j’ai été fixé sur le montant – confortable – de ma rente d’invalidité. Le ménage se fait facilement, la musculation est de nouveau faite de manière active et j’ai la motivation de faire un bon petit déjeuner avec de la tisane, du pain sans gluten, du fromage et de la confiture.

IMG_20170722_081625

Ces derniers mois j’avais tendance à réduire le petit déjeuner au minimum.