Non classé

Kim le leader

Eh oui, il s’agit bien d’un article sur Kim Jong-un.

C’est mon blog, donc j’écris ce que je veux! Point barre. Pour moi, Kim est un leader, pas un dictateur. La dictature est un héritage du passé, c’est difficile de passer directement à la démocracie, non? À mon avis, le père de Kim, Kim Jong-il a délibérément décidé d’envoyer son fils faire des études en Suisse pour démocratiser son pays. Et si on lit soigneusement la Biographie de Kim Jong-un sur Wikipedia, son grand-père « moral » Kim Il-sung a créé la république, pas la dictature.

L’avantage de la dictature, c’est la stabilité politique au niveau international, mis à part bien sûr l’inquiétude liée aux essais de bombes par la Corée du Nord. On le voit en Syrie, l’introduction parallèle d’une sorte de démocratie conduit au chaos.

Voici un excellent article sur les objectifs de Kim Jong-un:

http://www.20min.ch/ausland/news/story/16710397

C’est un leader intelligent, calculateur, protecteur de son pays par une ouverture progressive grâce aux 7’000 hackers professionels que la Corée du Nord chouchoute.

Kim Jong-un a passé cinq années de son enfance en Suisse, ça laisse forcément des traces. Il a profité de l’excellent système éducatif, surtout qu’il était dans une école internationale avec la progéniture des riches travailleurs de ce monde. Il a appris beaucoup concernant notre culture. Et le fait d’avoir été en Suisse lui a permis d’apprendre comment le meilleur système politique du monde fonctionne.

795717

La Suisse a sept Bundesräte qui tous, travaillent sur des dossiers, donc pas un seul ne fait de la politique politicienne pure. C’est du Social BPM pour politiques. Ils font en même temps de la politique mais se concentrent surtout sur leur travail. Ils lisent le « Blick », le journal populaire phare de Suisse alémanique, à l’assemblée à Berne. Top down et bottom up approach. Si je me souviens bien, tous les ans un autre Bundesrat devient président et là, c’est le tour de Doris Leuthard. Doris a beaucoup d’humour, elle l’a montré par exemple lors d’une soirée « Jass » à Bremgarten, où j’ai habité pendant 18 ans. Le Differenzler est un jeu suisse où il faut estimer combien de points on a au final. Ce qui compte c’est la différence entre l’estimation et le score atteint. Doris s’est même permis de plaisanter sur son mari qui connait selon elle seulement quatre ou cinq recettes de cuisine. Et pour info, le fétiche de l’Argovie, le canton où se trouve Bremgarten, c’est la carotte. En français ça veut aussi dire quelque chose pour faire avancer les choses.

En Suisse, il est facile d’approcher les politiques. Beaucoup prennent le train pour aller travailler, oui,  j’adore utiliser cette expression ici dans ce blog politique. D’ailleurs, Doris Leuthard habite à moins de quinze quilomètres de chez moi. J’ai l’intention de faire une ballade à vélo pour lui rendre visite ou à défaut lui laisser une lettre dans sa boîte.

Mon intention est d’inviter Donald, Kim, Doris, Roger au TC Schinznach pour un petit repas entre amis, ceci avant fin octobre 2017.

Voilà voila, c’est tout pour aujourd’hui. En prime pour ceux qui ont eu la patience de lire jusqu’au bout une vidéo de lumière alienne. De mieux en mieux, non?

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s