Blog·Manger et boire

Les 90 ans de mon père

Fin novembre mon père a atteint 90 ans.

Pour fêter ça ma mère et ma soeur ont organisé un repas de famille au restaurant.

Ma femme n’est pas venue parce que ça la stressait de revoir ma mère, après plusieurs années de prise de distance. Elle lui reproche sa conduite vis-à-vis de ses parents, maintenant décédés, ainsi que d’être manipulatrice à l’égard de ses enfants et en général. Mon fils est venu rendre visite à ma famille deux semaines avant le repas, prétextant une fête le jour d’avant.

Ma soeur était un peu déçue par le plan de table. Mon père a souhaité que ses deux fils soient assis à ses côtés. Ma soeur et ma mère se sont donc installées aux « ailes » de la table, ma soeur dans le « coin des jeunes ».

André et fils

Le repas s’est bien passé. Ma soeur a fait les invitations ainsi que les menus.

Menu

J’étais assis en face de la filleule de mes parents (oui, c’est aussi bien la filleule de mon père que celle de ma mère…) et d’une de mes cousines. La filleule a également eu une relation difficile avec sa mère qui l’ignore.

En face

Les deux cousines sont du côté de mon père, ça fait sans doute 30 ans que je ne les avait plus vues! Elles sont bien sous tous rapports et elles ont mentionné qu’on pourrait leur rendre visite à l’occasion, ce que nous projetons de faire avec ma femme et mon fils.

Cousines

Ma mère ne voulait pas être prise en photo, mais j’ai réussi à la prendre avec un sourire.

IMAG0544

Le repas s’est terminé avec une photo de groupe.

DSC06250 - Copie

La blonde pas mal à gauche est la fille de la filleule de mes parents. Le grand gaillard derrière elle est mon neuveu, il mesure 2m06. Là aussi, querelle/embrouille avec ma mère. La compagne de mon frère n’est pas venue, ni son deuxième fils d’ailleurs.

Au retour à la maison, ma mère n’en finissait plus de faire un debriefing des évènements négatifs du repas. Ma cousine a pris par mégarde le toast de pain sans gluten qui m’était réservé. Le mari d’une des cousines a commandé une carafe d’eau sans demander la permission de ma mère… Ma deuxième cousine doit manger sans lactose donc sans sauce et a mentionné que le morceau de viande était trop gros…

Le temps est passé vite. Je craignais de m’ennuyer et d’avoir du mal à soutenir une conversation avec mes voisins de table. J’ai expliqué avec franchise et sobriété pourquoi ma femme n’était pas là. J’ai pu parler de ma vie sans être stressé ni jugé.

Concernant les 90 ans de mon père, on me dit que j’ai de bons gênes. Certes il y a la schizophrénie, mais question vieillissement physique et autres maladies, je n’ai pas de quoi me plaindre.

J’ai encore mangé à la maison de mes parents vers 17h30 avant de repartir vers la Suisse en train.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s