Développement personnel·Maison

Corona virus

J’écris cet article une semaine après le début du confinement, moins strict en Suisse qu’en France. En théorie, on pourrait faire une marche à la montagne, mais les Suisses respectent la recommendation de rester chez soi.

Globalement, je me porte plutôt bien. La raison essentielle est curieusement le choc boursier, avec une baisse de 34% à ce jour en un peu plus d’un mois. Les pertes sont colossales, excédent les 100’000 euros au plus fort de la baisse… Cela me rappelle le stress de la période où je faisais du trading d’options en amateur voici vingt ans et où j’ai failli finir endetté…

Cette fois-ci, je n’ai pas grand-chose à me reprocher. Notre portefeuille est fait d’actions solides, bien diversifiées. La baisse est pratiquement identique à celle de l’ensemble du marché. On peut donc faire le dos rond en attendant des jours meilleurs.

Le stress m’a envahi au point que je me suis réveillé plusieurs fois la nuit vers trois heures pour voir ce que faisait le Nikkei, également en baisse évidemment. Ma femme a remarqué mon agitation. J’ai dû lui faire part de mes soucis, sans mentionner de chiffres, en précisant que notre fils, héritier en puissance, était au courant de tous les détails.

Autre raison de sortir de ma relative torpeur: l’avalanche de nouvelles dans les médias sur le Corona virus. Il se passe tout le temps quelque chose. On relativise en voyant ce qui se passe ailleurs. Les réseaux sociaux abondent de photos et vidéos souvent marrantes.

Pangolin

Eh oui, un Chinois a peut-être attrapé le Corona virus en mangeant du pangolin…

Chien

Eh oui, en France, on peut encore sortir son toutou, mais avec un formulaire.

Intéressant de voir comment les « normopathes » s’occupent chez soi, avec des vidéos de fitness, en faisant du rangement ou du nettoyage de printemps.

Au lieu de sortir boire une bière au troquet du coin, je vais au supermarché pour faire quelques courses. Les gens sont un peu cons… ils stockent du papier toilette à mort, au point qu’il n’est plus disponible dans les rayons. Pandémie oblige, il faut respecter un nombre maximum de clients par mètre carré dans le magasin.

Toilettenpapier

J’apprécie de pouvoir sortir librement, sans formulaire, autant de fois que je veux dans la journée.

Ma femme a une peu bleue d’attraper le Corona virus. Elle fait partie des personnes à risque, étant donné qu’elle a eu le cancer du sein il y a deux ans. Depuis hier, elle rince même les emballages plastiques que je ramène de la Migros.

Isabelle

C’est vrai qu’elle me manquerait…! Elle est même encore plus gentille qu’avant, consciente que le Corona virus met les couples à l’épreuve avec le confinement.

Concernant ses cours scolaires, on est en train de se familiariser avec Loom, un outil de réalisation et de partage de vidéos. Pas mal de bugs, assez amateur. Je suis tenté de laisser tomber…

Notre chatte, Souris, est bien contente de nous avoir toute la journée à la maison.

Le tennis, mon activité de socialisation essentielle, est en berne. Pas de tennis, pas de visite d’amis, pas de bière après le tennis… Mon prof de tennis à Schinznach Bad perd pas mal d’argent avec l’annulation de ses voyages de groupe, au point qu’il doive demander une aide financière à son père.

imag0023

Mon cours de piano aura lieu via Skype… Curieux de voir ça…

Attention de ne pas prendre du poids pendant le confinement. Ce week-end, j’ai pris des apéros maison et blam, prise de poids. Discipline à tenir!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s