Blog·Développement personnel·Engagement social

Introspection positive

Aujourd’hui, j’ai participé à un webinar d’amélioration de mémoire auquel était convié un invité spécialisé dans la formulation constructive. Un de ses conseils était de prendre un peu de temps pour faire le bilan des côtés positifs de notre personnalité, au lieu de se focaliser sur ce qui ne va pas assez bien. Ce bilan peut être relu tous les jours pour nous faire prendre conscience de nos capacités.

Voici donc la liste de mes points forts :

  • esprit éclectique
  • résilience psychique
  • capacité à répéter les efforts
  • sens de ce qui est beau
  • bon vendeur de soi
  • grande tolérance

Mon esprit éclectique se manifeste dans beaucoup de domaines: choix de musique, politique, décoration d’intérieur, … Il existe un terme anglo-saxon : serendipity

J’écoute aussi bien de la musique classique, que des chansons africaines, du pop-rock, de l’électro-pop, du hard rock, du punk. Le forum pour schizophrènes Atoute est une bonne source, dans le sens où les participants peuvent mentionner ce qu’ils écoutent en ce moment et c’est la plupart du temps de la musique originale et nouvelle pour moi. J’apprécie la radio Internet, permettant de « goûter » à d’autres musiques.

En politique, je m’intéresse également au programmes des partis pour lesquels je ne vote pas. Récemment, j’ai visionné une vidéo Facebook du PCF avec Fabien Roussel.

Concernant la décoration d’intérieur, j’évite le noir (la plupart des hommes le choisissent par défaut) et le blanc , je privilégie les couleurs. Voici mon bureau:

Bureau

C’est une composition sur mesure d’éléments en bois, encastrés dans des glissières horizontales. Les poissons en bas à droite viennent de Croatie, les objets au-dessus de la région de Beaufort et d’ailleurs dans le monde.

Ma résilience psychique s’est manifestée par ma capacité à récupérer après les psychoses à répétition. J’ai complètement récupérée des six premières et bien récupéré des trois autres. J’évite consciemment de mentionner ce qui me manque dans ce post.

J’ai pu me reconstituer grâce à la bonne communication avec mes psychiatres, qui m’ont fait confiance pour réduire mon traitement et qui m’ont soutenu par leur thérapie. Evidemment, le soutien de ma femme et de mon employeur a été un facteur déterminant pour arriver à remonter la pente.

Voici une photo du labyrinthe des lumières à Königsfelden, l’hôpital psychiatrique où j’ai séjourné plusieurs mois en 2014 et 2015.

Königsfelden

La répétition des efforts se manifeste au tennis ou au piano. Les progrès sont infimes, mais le fait de persister à m’entraîner me donne l’assurance que mon état psychique reste stable. En effet, j’ai eu de sérieuses angoisses de régression.

Le tennis m’a énormément aidé au niveau mental. C’est également une bonne occupation par laquelle je rencontre régulièrement des amis ayant de la compréhension pour ma situation, mais avec lesquels on peut boire un coup sans tomber dans la compassion.

Me voici avec Vojko, mon psychiatre de 1993 à 2014, qui s’est malheureusement suicidé en 2015.

IMAG0389

Le sens de ce qui est beau s’est montré par le choix de la commune où nous habitons depuis maintenant 30 ans, d’abord à Bremgarten, ensuite à Zufikon, juste à côté. À mon arrivée en Suisse en 1989, il était assez difficile de trouver un logement. J’ai pris ma voiture et j’ai sillonné la région pour trouver un appartement libre. Je me suis arrêté à Bremgarten, une jolie ville située le long de la Reuss, à moins d’une heure en train de Zurich.

De même pour notre maison actuelle, nous avons sauté sur l’occasion d’acquérir une grande maison qui nous donne beaucoup de satisfactions, plus particulièrement encore dans le contexte de semi-confinement actuel en Suisse.

La décoration intérieure est faite avec goût et originalité, bien sûr avec beaucoup de couleurs et des meubles de qualité.

Voici une photo « maison » de Bremgarten:

Bremgarten

L’acquisition de notre maison n’aurait pas été possible sans un bon revenu au travail. Comparativement à mon niveau d’études (ingénieur Centrale Lille), le niveau de mes jobs successifs n’est pas transcendant. Mais j’ai bien sû me vendre pendant les entretiens d’embauche.

De même pour mes relations avec les femmes. Je ne suis pas particulièrement beau, mais j’ai un bon sens du dialogue en comprenant ce que les femmes veulent, tout en leur fixant des limites.

Voici une photo de ma femme après une tempête à Beaune, où les pétales ont recouvert le sol:

Isabelle

Depuis une année maintenant, je fais du bénévolat dans un centre de recherche d’emploi où j’assiste les professionnels avec des tâches simples et répétitives, comme l’adaptation de lettres de candidatures existantes. J’ai trouvé ce « job » par une recherche systèmatique sur les plate-formes de recherche de bénévoles. J’ai convaincu le responsable malgré ma schizophrénie de me prendre, essentiellement grâce à mon expérience de project et process manager ainsi que de ma prestance.

Enfin, j’ai une grande tolérance à l’égard des autres personnes, qu’elles soit en couple ou seules, ultra-capitalistes ou communistes, religieuses ou athées, obsédées de travail ou fainéantes, hétéros ou homos, arrogantes ou silencieuses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s