Blog·Développement personnel·Social Media

Masterclasse Blogueur Pro – inscription

Ouf, voilà une semaine chargée en émotions…

Le 18 janvier, une publicité dans mon fil Facebook (ou Instagram?) retient toute mon attention. C’est une invitation à une présentation d’un cours en ligne de création de blog, la Masterclasse Blogueur Pro d’Olivier Roland. Je m’inscris illico, en mentionnant mon adresse e-mail « créative » pour éviter tout risque ultérieur de spam.

Le premier e-mail arrive aussitôt. Surprise, je reçois gratuitement un booklet, « Vivez la vie de vos rêves ».

2021-01-27

Je suis d’abord un peu dépassé par le flot d’informations et le rythme soutenu de la série d’e-mails qui va suivre et je lis le texte seulement en diagonale. Le timing de cette formation est bon, puisque je suis actuellement privé de mon hobby favori, le tennis. Autre motivation: le désir de faire quelque chose qui m’inspire, m’occupe, me met en contact avec d’autres personnes.

Je lirai le booklet seulement quelques jours plus tard. Le fait de recevoir des conseils concrêts et utiles dans les vidéos me donne confiance dans la qualité du service payant. L’expérience d’Olivier Roland et son honnêteté sont convaincants.

Le prix de la formation n’est pas mentionné dans les e-mails, ni affiché sur son site . Grazie Google, je réussis à trouver le prix dans un article indépendant, 1’997 euros. Le prix restera tabou jusqu’à la fin de l’ultime présentation.

Olivier Roland propose dans la 1ère vidéo de la masterclasse de partir à la rencontre de blogueurs ayant réussi en suivant sa méthode. Ils ont tous pour point commun d’avoir démarré leur blog à temps partiel, de n’avoir aucune expérience du blogging, de n’avoir investi qu’une faible somme pour créer leur business, d’avoir vu leur business se développer énormément pendant la crise de 2020, grâce au fait qu’il est entièrement sur le web et de pratiquer une de leurs passions tout en aidant des milliers de personnes dans leur domaine.

Un groupe Facebook et un groupe Telegram sont formés pour joindre une communauté. Je rejoins les deux. Facebook est évidemment beaucoup plus adapté, mais le fait de faire partie d’un groupe secret Telegram flatte mon ego. Le groupe Facebook s’appelle « Masterclasse Blogueur Pro 2021 ». Olivier Roland mentionne dans ses présentations qu’une nouvelle scéance de formation aura lieu au plus tôt dans six mois, ceci pour créer un effet de rareté. C’est le jeu…

En préalable à la Masterclasse Facebook, un fil de commentaires est créé sur une autre plateforme afin d’inciter les participants à formuler le projet de leurs rêves et à s’impliquer davantage.

La Masterclasse Facebook est animée par des employés d’Olivier qui souhaitent la bienvenue aux nouveaux participants et les encouragent avec des likes et des commentaires. Ils peuvent se présenter avec leur projet, ceci avec l’aval des modérateurs du groupe pour les nouveaux articles. Le flot d’idées m’inspire. L’activité des commentaires est grisante. Je dois faire attention à ma santé. Ma suractivité sur Facebook engendre une excitation inhabituelle, proche de celle qui m’a précipité vers mes multiples rechutes en psychose. Je regarde les notifications sur mon portable en permanence. Je commence à ne plus dormir assez. Dans ces circonstances, je prends en complément de la quétiapine dosée à 25 ou 50 mg lorsque je me réveille la nuit. C’est un neuroleptique, dosé à environ 400 mg en dose de maintien pour éviter les rechutes. L’Abilify, mon médicament de maintien principal n’aide pas vraiment à passer de bonnes nuits, c’est en fait plutôt un médicament boostant, générant même des insomnies ou des réveils anticipés.

Les e-mails contiennent des liens vers les vidéos des bloggeurs qui ont réussi à développer leur activité de façon significative, en générant plus de 100’000 euros par an de revenus. Ils sont dans des secteurs très variés. Leur réussite incite à faire croire que n’importe qui peut y arriver. On est maintenant à fond dans leur tunnel de vente.

Voici le lien vers la vidéo de Coline et Rémy.

Le bombardement d’e-mails continue à raison d’un à trois par jour. Le succès est au rendez-vous, puisque plus de 2’000 personnes ont rejoint le groupe Facebook de la Masterclasse Blogueur Pro. Chouette, je fais partie d’un groupe de gens motivés à réussir!

Le prochain e-mail encourage à faire des vidéos de soi, ça fait plus authentique et permet de véhiculer des émotions.

Les participants les plus avertis ajoutent un hashtag dans leur présentation, #jaipeurmaisjelefaisquandmême ou #monidée. Belle BD, « je préfère avoir peur et le faire quand même ».

2021-01-27 (2)

Les gourous de vente sur Internet ont presque tous un point commun: ils n’ont pas vraiment fait d’études. Mais ce sont des bêtes à concours lorsqu’il s’agit de vendre leurs services/produits.

Le prochain e-mail annonce un atelier pour gagner de l’argent sur Internet avec un blog et son écosystème (chaîne Youtube, page Facebook, compte Instagram, etc.) en 2021 et au-delà, comment bien choisir le sujet de son blog… et comment être sûr qu’il s’agit d’un domaine qui rapporte, les 3 ingrédients indispensables pour faire du blog une réussite, l’outil indispensable qui fait LA différence entre 300 euros par mois et 3000 euros par mois et que 95% des blogueurs ne connaissent pas, et comment générer des revenus importants en quelques jours.

Afin d’avoir la meilleure expérience, il est recommandé de suivre l’atelier sur un ordinateur plutôt qu’un smartphone ou une tablette, car la présentation est conçue pour être affichée au mieux sur un grand écran.

L’effet de rareté continue. Olivier Roland mentionne dans son e-mail que le nombre de places à la prochaine web conférence est limité par son logiciel à 2’000.

La prochaine vidéo montrera les 5 critères pour réussir un blog en partant de zéro. Olivier Roland explique ses débuts difficiles, où il n’a pratiquement pas gagné d’argent en un an avec son blog technologique, Technosmart.
Cette humilité est dangereusement convaincante, puisqu’on croit que n’importe qui peut réussir grâce à ses méthodes.

Olivier Roland explique que pour trouver une idée de blog qui vous passionne, il suffit de noter les dix premières idées qui viennent spontanément. Il présente le triangle de la réussite et les 3 éléments indispensables pour réussir son blog (à compléter). En ajoutant un commentaire sur une nouvelle page, on a accès à 204 études de bloggeurs.
C’est impressionnant!

À noter le compteur de jours, heures et minutes qui décompte le temps restant jusqu’à la fin de l’accès aux vidéos.

La 3è vidéo explique les 7 erreurs à ne pas commettre pour devenir libre et indépendant grâce au blog. En cadeau, on nous offre également une vidéo « comment installer un blog au design professionnel en 5 minutes ».

La prochaine étape est la grand-messe de présentation de dimanche soir, le 24 janvier. Jusqu’à présent, les vidéos d’Olivier Roland étaient des enregistrements. La scéance du 24 janvier sera en interaction. Les participants pourront poser leurs questions par la vidéo Facebook ou bien sur le canal Youtube.

La date d’ouverture des inscriptions ainsi que le prix de la formation sont dévoilées. Je suis chaud bouillant et impatient de m’inscrire à partir du mardi 26 janvier. Pour l’instant, je n’ai pas d’idée de blog-business monétisable, mais je me dis qu’avec ma créativité, je vais y arriver.

Olivier Roland a réponse à tout. Des participants lui demandent son avis concernant la viabilité de leur projet. Il leur répond qu’il n’est pas Dieu, donc ne sait pas tout sur toutes les branches d’activité du monde. Honnête, mais très fort!

Evidemment, il mentionne que les vidéos gratuites des bloggeurs ayant réussi seront retirées d’Internet après la clôture des inscriptions.

Mardi 26 janvier, enfin la délivrance, je peux m’inscrire! Le site a quelques bugs, mais en s’y reprenant à deux fois, ça fonctionne.

À noter la garantie satisfait ou remboursé sans condition au bout de 30 jours, ainsi que la garantie de remboursement si au bout d’une année, on n’a pas atteint 2’000 euros de revenus (sous condition d’avoir suivi la méthode).

Fin provisoire de l’histoire, les aventures continuent!

Pour moi, le bilan est pour l’instant positif. J’ai passé un bon moment à visionner les vidéos, à échanger avec d’autres sur le groupe privé Facebook de la Masterclasse. J’ai créé une page Facebook « Sommelier à la maison » en invitant mes contacts. Environ 10 sur 80 ont accepté. J’ai pu discuter de mon projet de blog d’accord vins/mets avec trois amis irl. Deux m’ont même invité à manger chez eux, ce qu’ils n’avaient jamais fait jusque là. Un de mes amis travaillant dans le domaine de la création de sites web a confirmé que j’avais encore la tête sur les épaules, ce qui a rassuré ma femme.

Ma femme m’a d’ailleurs roué de coups avec ses poings lorsque je lui ai annoncé que j’allais m’inscrire. Plusieurs raisons à cela: son aversion de Social Media, mais surtout sa crainte que je rechute en psychose ou que je me laisse embobiner par un gourou. J’admets qu’en 2017, en crise psychotique, j’ai failli rejoindre le groupe des Mormons.

L’excitation du démarrage d’une nouvelle activité est normale. C’est d’ailleurs ce que dit Olivier Roland. Mais là, j’ai encore le cerveau chauffé alors que j’ai bien ralenti mon activité. Le lavage de cerveau de son arsenal de vente a fait son effet… Mais je me dis qu’à défaut de réussir mon blog-business, je pourrais écrire un livre sur les arnaques du web. On m’a rendu attentif au fait que la formation d’Olivier Roland n’était pas à la hauteur des attentes, mais je me suis quand même décidé, étant donné que ça m’occupe, m’enrichit et que je crois pouvoir faire valoir mon droit au remboursement si nécessaire.

Un peu plus tard

Maintenant il est une heure du matin et je n’arrive pas à m’endormir. Je suis en train de me documenter sur le neurofeedback dynamique. C’est une technologie nouvelle en Suisse (et en France).

L’excitation agit sur moi comme une drogue puissante. Elle a été alimentée pendant plusieurs jours par ma suractivité sur les réseaux sociaux, les e-mails, les vidéos YouTube et ma découverte grisante de la méthode d’Olivier Roland. Ce n’est pas toutes les cinq minutes que je consulte mon mobile ou mon ordinateur pour voir si quelqu’un a écrit quelque chose de nouveau, ou mis un like ou un commentaire sur mes articles, mais toutes les 10 secondes.

Je suis un peu sonné. Je sens mon cerveau épuisé lorsque je me lève, ainsi que tout mon corps fatigué. D’écrire ces lignes me fait baîller, c’est un bon signe. J’écoute de la musique relaxante mais vivante, actuellement Worakls Coeur de la nuit. Je change en choisissant la Sarabande d’Haendel, une musique qui me rappelle mes séjours en clinique psychiatrique.

Je ne peux pas m’empêcher d’aller voir si quelqu’un a commenté ma dernière contribution sur le forum Atoute. Pourquoi? À cette heure, il reste très peu de monde en activité. Je ne vais finalement pas jeter un coup d’oeil.

Habituellement, 50 mg de quétiapine me suffisent pour me rendormir. Là, c’est comme si je n’avais rien pris. Je regarde par la fenêtre. Ma femme se réveille. Elle dort sur le canapé du rez-de-chaussée, comme d’habitude.
Je suis au premier étage. Je pose mon casque et je vais me coucher illico.

Ce soir, j’ai mangé une boîte de sardines en complément. Lorsque je suis en état pré-psychotique, j’ai tendance à aimer les maqueraux et les sardines, alors qu’en temps normal, je suis moins attiré.

Il me semble que la musique ne m’aide pas à m’endormir, quelle qu’elle soit. C’est une source de sollicitations pour le cerveau.

Je repense à l’instant où j’ai découvert mon idée de business-blog. Cela supposait-il un état « up », dopé par la dopamine générée par cette phase créative du projet?

Nouveau baîllement et regard par la fenêtre. Sortie progressive du tunnel mental dans lequel je me suis retrouvé chassé ou plutôt volontairement engagé. Encore un baîllement. Prise de conscience de mes joues un peu creusées par la fatigue.

Je remarque qu’il faut recharger mon mobile. Je règle le réveil sur 7h15. Ma femme est en vacances, mais Paula, notre femme de ménage, vient un peu après 7h45.

Les « Like » sur Facebook, ça me rappelle peut-être mon enfance. Devenir dépendant de l’amour accordé de manière conditionnelle. Je sens maintenant mes tempes. Pipi. Je me regarde dans la glace. J’ai une sale gueule, fatigué. Je me pèse, 94.5 kg, soit trois kilos de moins qu’il y a encore une semaine. Assurément, la suractivité fait maigrir. C’est associé au fait qu’étant donné que je suis occupé, je pense moins à manger.

Bon, ça devrait suffire… dodo…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s