Musique et show

Excursion au lac de Constance avec la chorale

Ma chorale organise une sortie annuelle, cette fois-ci vers Constance. Voyage en train, visite guidée de la ville, repas au bord du lac, retour en bateau sur la partie inférieure du lac, reprise du train après une halte à Stein am Rhein, une jolie bourgade ancienne.

Voici le premier train qui m’emmène vers Dietikon.

IMAG0996.jpg

Le train collecte les participants aux différentes stations, Bremgarten, Zufikon, Berikon-Widen, Rudolfstetten (où habitent la plupart), Dietikon et Zurich (où notre responsable de chorale monte, arrivant de Lucerne).

Voici la troupe à la gare de Zurich, propre et claire comme il se doit en Suisse.

IMAG0999.jpg

Etant donné des travaux sur la ligne vers Constance, nous prenons le bus. Surprise, c’est un double decker.

IMAG1006.jpg

Le trajet se fait via l’autoroute et nous arrivons à l’heure prévue à Kreuzlingen, oû nous reprenons un train pour la dernière section. Sympa, les couleurs.

IMAG1010.jpg

À l’arrivée à Constance, un panneau me rappelle mes idées suicidaires. Durant les deux-trois dernières années, je voulais me jeter sous un train. Chaque fois qu’un train arrivait, j’y pensais.

IMAG1017.jpg

Nous arrivons au lac, où nous voyons un joli bateau.

IMAG1018.jpg

Pour la visite de la ville, un guide a été organisé, à priori spécialement formé pour donner des explications à des seniors (l’âge moyen de la chorale est à mon avis au-dessus de 60 ans). On avait du mal à le comprendre.

IMAG1021.jpg

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire une photo des WC de l’époque, simples cabanes sur les façades.

IMAG1024.jpg

Voici encore quelques photos de Constance.

IMAG1032.jpg

IMAG1033.jpg

IMAG1043.jpg

Et votre serviteur.

IMAG1054.jpg

Là, mon mobile HTC était de nouveau mort, pas de batterie de secours.

Deux heures de bateau sur le lac de Constance jusqu’à Stein am Rhein, après une pause reprise du train vers Winterthur et retour à la maison. Reprise de la chorale jeudi prochain.

Le soir j’étais épuisé d’une journée de contacts sociaux non-stops, mais content. Je me suis rendu compte récemment que je n’avais pas de mal à parler de moi ou de la maladie de ma femme (elle a le cancer du sein) à une personne ou un groupe, mais que je n’arrivais pas à participer aux conversations en général.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s