Blog·Loisirs

Blog ami sur le Maroc

Voici un article d’un site Word Press intéressant trouvé par hasard lors de la mise en place de mon blog, ceci en suivant les instructions de Word Press, c’est à dire de choisir au hasard cinq sites pour apprendre à construire un blog.

Maroc le 14 août, en zone ayant une connexion Internet, 300° (Kelvin bon ça fait 26°C mais c’est moins marrant) Aujourd’hui, je vais vous raconter mon petit passage chez les Berbères, au creux des montagnes de Béni Mellal. J’ai de la famille dans le milieu alors ça aide un peu. Notez qu’ils ont un mode […]

via Maroc épisode 3 : A la découverte du peuple Berbère et des vertigineuses cascades d’Ouzoud ! — Le Journal Intime de Randa

Publicités
Manger et boire

Invitation à la maison

Nous avons invité deux couples d’amis à la maison ce dimanche midi.

Hier j’ai joué au tennis avec mon ami Patrice, cuisinier et sommelier de formation et j’ai eu une idée… Pourquoi ne pas faire une petite vidéo de ses conseils et la passer à la télé aux invités avant de passer à table…?

Voilà le résultat, c’était top!

D’abord les conseils de Patrice pour la burrata, de la mozzarella améliorée.

À déguster en apéritif avec de l’avocat et des tomates coeurs de boeuf coupées en lamelles.

Et on termine par ses conseils en vin:

En fait, il est interdit de photographier ou de filmer dans les magasins en Suisse, mais… on s’en fout…!

Patrice adore aller à la Coop d’Oberwinterthur parce qu’il est possible de faire des dégustations de vin et qu’il y trouve tout ce qu’il veut, bien qu’il soit exigeant.

Le retour en train de Winterthur Grüze était un peu sportif, avec le matériel de tennis + deux sacs pleins à craquer et des patates, mais ça en valait la peine.

Au menu : en entrée soupe de carottes au cidre fermenté, en plat principal tajine de poulet aux tomates et au citron, en dessert roulade aux framboises. Voici les boissons:

IMAG1372

Et voici des photos du repas. D’abord la fameuse burrata. Amusant, une des convives a remarqué que c’était les couleurs du drapeau italien (Patrice est italo-français et va aimer la comparaison).

IMAG1362.jpg

Je n’avais jamais bu de vin avec de la soupe, mais il faut reconnaitre que c’est délicieux.

IMAG1364.jpg

Comme on est en Suisse, on boit décemment, au total trois bouteilles (une de chaque) pour sept convives. La tradition suisse allemande est de faire bling-bling avec les verres en regardant l’autre personne dans les yeux en souriant et de dire son prénom. À sept ça fait pas mal de bling-bling mais j’adore ça.

Et voilà la tajine. Des cuisses de poulet frottées au curcuma, à l’ail et au gingembre, rôties à la casserolle et cuites avec des tomates, des olives et du citron. Et pour une des convives, végétarienne, le même plat avec du tofu.

IMAG1370.jpg

Et le dessert, en fait deux desserts, puisqu’une des amies de ma femme a rapporté des mûres du jardin avec de la crème et des petites meringues.

IMAG1371.jpg

Le temps est passé vite… C’est un sentiment agréable…

Au fait… en Suisse on mentionne une heure précise pour une invitation, 12h00 dans notre cas. Eh bien le premier couple est arrivé à … 12h00 tapantes et le deuxième à 12h03. Impressionant, non?

Travail

Linkedin et XING

Linkedin et XING sont des réseaux sociaux réservés aux contacts professionels.

Linkedin.jpg

XING.jpg

Linkedin est anglophone, XING est germanophone. J’ai actuellement 377 contacts Linkedin et 78 contacts XING. Ma résidence est en Suisse alémanique, mais j’ai travaillé 14 ans dans une entreprise télécom/IT anglo-américaine, Colt Technology Services, ce qui explique pourquoi j’ai davantage de contacts Linkedin.

Lors de la phase difficile de ma schizophrénie (le diagnostic précis est psychose cyclique) durant les trois dernières années, j’ai complètement ignoré ces réseaux sociaux, ça me faisait trop mal au coeur.

Comme l’écrit XING en français, les plus belles réussites sont celles que l’on partage. C’est absolument vrai, mais quand on n’a que la détresse à partager, on fait quoi…? C’est comme aller en discothèque avec une grosse dépression…

J’ai recommencé à travailler chez Ferrum en décembre 2016, mais j’ai attendu avril 2017 pour mettre à jour mon poste dans ces réseaux sociaux. L’initiative est venue d’un collègue de travail de Ferrum qui m’a connecté à son réseau. À l’époque j’avais encore énormément de mal à faire mon travail, mais j’émergeais doucement.

Aussitôt mon profil mis à jour, les messages de félicitations ont commencé à affluer, une dizaine pour Linkedin, donc un de mes anciens chefs, ravi de constater ma reprise de travail.

Durant les trois dernières semaines j’ai eu une poussée d’énergie (Energieschub) qui m’a transformé intérieurement en la personne que j’étais avant le déclenchement des dernières crises de février 2014 et mars 2015. Un vrai miracle…

Comme c’était le cas lorsque je travaillais pour Colt dans un état légèrement maniaque-psychotique, j’ai contacté un directeur de Ferrum. J’ai lui ai proposé de mettre en place un outil de gestion de process assisté par e-mail ainsi que de prendre en charge le suivi en direct des clients français. Le directeur n’a pas donné suite à mon message envoyé par Linkedin. Il a convoqué mon responsable hiérarchique et lui a demandé de me recadrer, c’est à dire de faire mes propositions en respectant la voie hiérarchique. Pas de souci! Ils vont devoir apprendre à me connaître chez Ferrum… on me jette par la fenêtre, je reviens par la porte…!

Mais voilà, Linkedin permet de faire encore d’autres choses que de se concentrer sur sa carrière. Par exemple afficher son engagement social, ou bien faire la promotion de son blog. Je viens de rajouter la chose suivante:

Personal support

Company Name : Atoute Forum

Cause : Disaster and Humanitarian Relief

Atoute is an Internet based Forum set up by a French physician for french speaking people with schizophrenia disease. As I have myself experienced the ugly so-called negative symptoms of schizophrenia I want to give psychological support to others affected by this illness. To post one’s distress on a public forum takes some courage, even with a pseudo. I am in regular contact with one guy via Facebook messenger, with another via phone and with a girl by Skype. All have extended downtimes. Schizophrenia is like a prison, especially with high dosed drugs.

Les employeurs ont compris l’intérêt de l’engagement social de leurs employés. Ce n’est pas un alibi pour avoir bonne conscience, comme je le pensais initialement. Mais c’est bel et bien un outil de développement personnel. Surtout dans une entreprise high-speed, le fait de s’occuper des défavorisés augmente l’empathie, cruellement manquante dans un monde où presque tout tourne autour du fric. Chez Colt, on avait droit à deux jours de congés par an pour l’engagement social.

 

https://platform.linkedin.com/badges/js/profile.js

Randonnées

Randonnée de Zug à Oberägeri

La dernière randonnée s’est bien passée. J’étais motivé de refaire une autre randonnée déjà entreprise le 6 septembre 2014, alors que j’étais occupé une année dans une mesure d’intégration prescripte par l’organisation d’invalidité (IV) à  Alludo . Cliquer sur le lien pour voir les activités d’Alludo à Zurich Altstetten. Ce sera le sujet d’un prochain blog.

Le trajet aller de Zufikon à Zug était impressionnant d’efficacité et de ponctualité des transports en commun. Juste comme j’aime. Bus de remplacement de Bremgarten West à Wohlen, attente de deux minutes à Wohlen, attente de trois minutes à Rotkreuz du train vers Zug, lieu de départ de la randonnée.

Petite photo prise dans le train S17 de Zufikon à Bremgarten West. On voit la poubelle séparée pour le PET. Combien de trains en sont équipés dans ce monde…?

IMAG1064.jpg

Plein de place le week-end dans les trains régionaux en Suisse. Normalement on évite de s’asseoir en face d’une autre personne s’il y a encore un carré de sièges de libre.

IMAG1077.jpg

Une fois arrivé à Zug je prends mon temps. Un peu de pluie est annoncée. J’attends que ça passe en flanant dans les magasins de la gare. Zug est le canton suisse avec le taux d’imposition le plus bas, ce qui attire les personnes à revenus élevés ainsi que les sociétés d’investissement cherchant une boîte aux lettres.

Je m’attarde à Coop To Go en admirant le décor du magasin, tout en bois et pierre, ainsi que la nouvelle mode en Suisse, les machines à presser les oranges.

IMAG1082

Je ne peux pas résister… et je remplis une petite bouteille que je dépose illico dans la poubelle pour le PET située sur le perron après avoir dégusté le jus d’orange.

IMAG1089

En passant devant la boutique de Sprüngli je remarque qu’ils vendent des Luxemburgerli , leur spécialité. Je me renseigne, la quantité minimale est d’un…! Je m’en offre six.

IMAG1111.jpg

Le chemin vers la chapelle Saint Verena, ma première destination intermédiaire, passe devant des appartements privés. Que font ces sociétés d’investissement…? Mystère…

IMAG1127.jpg

Amusant, une pancarte concernant une récompense pour une tortue qui s’est sauvée…

IMAG1130.jpg

Et un hôtel à insectes chez un particulier.

IMAG1136.jpg

Plein de mûres (mûres!) en plein quartier d’habitation… Faut croire que les richissimes habitants on peur de s’empoisonner. J’en déguste quelques unes.

IMAG1137.jpg

Très surprenant également de voir que les poubelles ne sont pas cadenassées comme chez nous à Belle Vue. N’importe qui pourrait piquer une poubelle contenant des papiers privés…

IMAG1139.jpg

Une fois arrivé à la chapelle je brûle un petit cierge pour Vojko, mon ex-psychiatre qui s’est suicidé le 29 avril 2015.

IMAG1146.jpg

L’ascension vers Unterägeri continue.

IMAG1152.jpg

Première vue sur le lac de Zug.

IMAG1154.jpg

Arrivée à un restaurant sur le chemin, fermé pour cause de congés annuels, mais les bancs en bois m’invitent à faire ma pause déjeuner. Au menu raviolis aux épinards mais sans gluten et tomate coeur de boeuf.

IMAG1173.jpg

De là, je me fais conseiller pour la route. Et prendre en photo par un allemand, qui voulait absolument avoir le panneau sur la photo en plus de la vache… si, si…

IMAG1195.jpg

Après une autre bonne heure de marche, j’arrive à un sentier que je connaissans de la précédente randonnée avec des sculptures d’animaux de la forêt (lapin, perdrix, castor, biche…). La 4G est momentanée perdue, mais au lieu de Youtube j’écoute Spotify.

IMAG1204.jpg

Sur le dernier sentier vers Unterägeri je passe par un parcours santé. En Suisse les parcours santés ont été construits/offerts par Zürich, une société d’assurance dommages privée.

IMAG1236.jpg

Bonjour aux vaches pendant que je consulte mon appli des transports en commun. Surprise, il existe une liaison par bateau d’Unterägeri vers Oberägeri à 15h00. Il me faut courir pour attraper le bateau, mais je suis motivé.

IMAG1253.jpg

Photo du club d’arbalète d’Unterägeri.

IMAG1258.jpg

Personne sur les terrains de tennis, étrange…

IMAG1261.jpg

Le bateau m’attend…! Il est 14h59 et quelques secondes quand j’arrive…

IMAG1265.jpg

Dix minutes après arrivée à Oberägeri, où j’ai prévu de me baigner au Lido.

IMAG1277.jpg

Surprise… le Lido est fermé pour cause de travaux. Le bain de lac sympa va être remplacé par un complexe hotelier…

IMAG1281.jpg

Retour d’Oberägeri à Zufikon, départ en Bus vers Zug, changement à Rotkreuz, Wohlen et Bremgarten West.

IMAG1301.jpg

Musique et show

Excursion au lac de Constance avec la chorale

Ma chorale organise une sortie annuelle, cette fois-ci vers Constance. Voyage en train, visite guidée de la ville, repas au bord du lac, retour en bateau sur la partie inférieure du lac, reprise du train après une halte à Stein am Rhein, une jolie bourgade ancienne.

Voici le premier train qui m’emmène vers Dietikon.

IMAG0996.jpg

Le train collecte les participants aux différentes stations, Bremgarten, Zufikon, Berikon-Widen, Rudolfstetten (où habitent la plupart), Dietikon et Zurich (où notre responsable de chorale monte, arrivant de Lucerne).

Voici la troupe à la gare de Zurich, propre et claire comme il se doit en Suisse.

IMAG0999.jpg

Etant donné des travaux sur la ligne vers Constance, nous prenons le bus. Surprise, c’est un double decker.

IMAG1006.jpg

Le trajet se fait via l’autoroute et nous arrivons à l’heure prévue à Kreuzlingen, oû nous reprenons un train pour la dernière section. Sympa, les couleurs.

IMAG1010.jpg

À l’arrivée à Constance, un panneau me rappelle mes idées suicidaires. Durant les deux-trois dernières années, je voulais me jeter sous un train. Chaque fois qu’un train arrivait, j’y pensais.

IMAG1017.jpg

Nous arrivons au lac, où nous voyons un joli bateau.

IMAG1018.jpg

Pour la visite de la ville, un guide a été organisé, à priori spécialement formé pour donner des explications à des seniors (l’âge moyen de la chorale est à mon avis au-dessus de 60 ans). On avait du mal à le comprendre.

IMAG1021.jpg

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire une photo des WC de l’époque, simples cabanes sur les façades.

IMAG1024.jpg

Voici encore quelques photos de Constance.

IMAG1032.jpg

IMAG1033.jpg

IMAG1043.jpg

Et votre serviteur.

IMAG1054.jpg

Là, mon mobile HTC était de nouveau mort, pas de batterie de secours.

Deux heures de bateau sur le lac de Constance jusqu’à Stein am Rhein, après une pause reprise du train vers Winterthur et retour à la maison. Reprise de la chorale jeudi prochain.

Le soir j’étais épuisé d’une journée de contacts sociaux non-stops, mais content. Je me suis rendu compte récemment que je n’avais pas de mal à parler de moi ou de la maladie de ma femme (elle a le cancer du sein) à une personne ou un groupe, mais que je n’arrivais pas à participer aux conversations en général.

Loisirs

Après-midi à Schinznach Bad

Les bains thermaux de Schinznach Bad se situent presque sur le chemin de retour de mon travail. Cet après-midi j’ai pu me libérer après une bonne matinée de travail et j’en ai profité pour aller au sauna.

Sur le chemin j’ai rencontré une dame âgée à la station de train de Rupperswil qui voulait faire la causette, chose plutôt inhabituelle en Suisse alémanique. Je lui ai montré mes connaissances fraichement acquises en prévision de temps/pluie par l’app MeteoSuisse.

Une fois arrivé à Schinznach j’ai pris mon temps pour admirer le green de golf ainsi que de faire un tour au tennis club de Schinznach. Chose curieuse, d’après Swisstennis je suis encore membre de ce club, étant donné que j’avais fait une demande voici quelques années. L’entrée est normalement réservée aux membres, mais vu le peu d’affluence à ce moment, ça n’a pas posé de problème de se faire admettre.

IMG_20170804_135416

IMG_20170804_135548.jpg

Une fois arrivé sur place, je m’étonne de rencontre un visage connu, celui d’un joueur de Bremgarten, le club de tennis dont j’étais membre depuis 14 ans, avant de devoir cesser d’être membre suite à mon invalidité causée par les dernières psychoses ainsi que les médicaments. Urs avait rendez-vous avec trois autres membres du club de Bremgarten pour leur programme annuel tennis + golf. Il est en effet possible de jouer en tant qu’amateur sur trois trous du terrain de golf, ceci sans conditions particulières.

Le club de Schinznach me plait bien. La gérante m’a orienté vers les profs de tennis tchèques, ce qui m’a branché étant donné le tarif de leçons particulières assez abordable pour la Suisse. Je prends donc une leçon mercredi prochain à 18h.

IMG_20170804_140307

En chemin vers les bains thermaux se trouvaient un chantier compromettant l’accès habituel. Un ouvrier allemand m’a conseillé de traverser la clinique privée. Surprise, au rez-de-chaussée se trouve une immense pièce bar, ainsi qu’une extension dehors. Surprise encore, un pianiste entretenait les clients. Surprise encore plus grande, ils applaudisssaient à la fin de chaque pièce.

IMG_20170804_152549.jpg

J’ai pris deux panachés en envoyant des messages Whatsapp à Jana, ma partenaire de tennis tchèque, qui a répondu de manière très prudente, étant donné que j’utilisais l’ancienne carte SIM de ma femme, donc avec un autre numéro. Clever girl!

Je suis finalement allé au sauna où j’ai fait deux cycles assez rapides pour pouvoir rentrer à une heure raisonnable à la maison. Pas de photos, c’est interdit dans ce sauna « naturiste ».

Retour à Zufikon en reprenant le train à Schinznach Bad, changement à Brugg et Dietikon.

IMG_20170804_181055.jpg

 

 

Manger et boire

Visite d’une chocolaterie

Ma soeur Chantal habite en Alsace près de chez mes parents. Nous l’invitons tous les ans autour du 1er août, date de son anniversaire, à passer quelques jours chez nous.

Elle aime la patisserie, en faire et en manger. Nous lui avons donc fait une surprise en l’invitant à visiter la chocolaterie Frey située à Buchs en Argovie.  Voici le lien http://www.chocolatfrey.ch/fr . Il est possible de s’inscrire en ligne pour couler du chocolat et visiter une exposition sur le chocolat pendant que les tablettes refroidissent.

C’est dans notre nouvelle C4 que nous sommes partis à quatre, avec ma soeur, ma femme et mon fils. Destination secrète, surprise à l’arrivée, en emportant un sac isotherme et des blocs réfrigérants.

Voici ma femme Isabelle et ma soeur Chantal en pleine action.

IMAG0917

On pouvait couler deux tablettes. Une en striant les couleurs de chocolat, une en mélangeant des granulés avec du chocolat dans un bol et en rajoutant la décoration dessus.

Voici mes tablettes. La première représente le mouvement de la mer, la deuxième contient du chili et du poivre rose, c’est fort et à déguster avec modération. Les autres participants ont décoré leur deuxième tablette avec une douille de chocolat, mais je n’ai volontairement rien fait, j’aime aussi les choses brutes.

IMAG0922.jpg

IMAG0933

Voici la tablette d’un autre participant, joliment décorée à l’occasion du premier août, jour de fête nationale en Suisse.

IMAG0942.jpg

L’exposition sur le chocolat est super. On a été équipés de beamers pour activer la parole de présentateurs virtuels. Il est possible de déguster les chocolats de la gamme.

La visite s’est terminée vers midi, nous sommes allés manger à Würenlos. C’est l’aire d’autoroute où mon retrait de permis à été initié.

Mon fils a pris le volant. J’avais téléchargé mes morceaux de musique favoris sur un stick USB. Entre autres les chansons que j’écoutais en psychose.

Après le repas j’ai acheté d’excellentes olives à un stand pendant que le reste de la troupe cherchait des pommes et de l’aïl à la Migros de la station service pour la recette du soir.

Le soir j’ai cuisiné et nous avons terminé la journée en regardant le traditionnel feu d’artifice à Bremgarten.

Randonnées

Randonnée au lac des quatre cantons

Ce dimanche j’ai fait une randonnée de Rütli (l’endroit où la Suisse a été créée par serment) à Beckenried.

IMG_20170730_091154

Ces derniers mois j’étais inquiet de voir les symptômes négatifs de la schizophrénie se renforcer (difficultés croissantes à faire mon heure de musculation, à faire les courses, à faire le ménage). Depuis l’annonce officielle de ma rente d’invalidité, je me sens pousser des ailes. J’ai donc entrepris une randonnée, chose que je n’avais pas fait depuis longtemps étant donné mes problèmes psychiques.

J’ai pris le bateau de Brunnen à Rütli, accessible seulement en bateau, mais sans acheter de billet. Grâce à ma situation d’invalide, j’ai eu droit à une réduction sur l’abonnement général de transports publics suisses. J’ai calculé que j’amortissais de toutes façons cet abonnement à prix réduit avec mes déplacements vers mon travail, vers Zurich pour voir mon ami le réfugié politique et vers Winterthur pour jouer au tennis avec un ami. Drôle d’impression… la liberté en marche!

Arrivé à Rütli j’ai bien pris mon temps pour resasser mes envies suicidaires des trois dernières années, essentiellement l’idée de monter dans un bateau pneumatique sur le lac d’Hallwyl et de sauter dans l’eau avec un sac de cailloux attaché aux pieds, ceci pour mon anniversaire le 21 avril 2017.

J’ai ouvert mon sac de randonnée et déballé tout son contenu, préparé avec soin par une checkliste pour ne rien oublier. C’est fascinant de voir comment on peut emporter l’essentiel dans un petit sac.

IMG_20170730_094036

Pas pressé d’entamer la randonnée j’ai pris une limonade naturellement aromatisée à la pomme et à la menthe au restaurant du Rütli. Mon empathie revient, j’ai donc adressé la parole à mon voisin sur le temps qu’il pourrait faire dans la journée. Il était en fait en train de travailler sur l’organisation de la fête du 1er août au Rütli, à laquelle 1’100 personnes étaient attendues. Il m’a montré comment ajouter Rütli à mon appli de Meteosuisse et comment voir la prévision de pluie de la journée. Et il m’a donné des conseils d’excursion et de réservation d’hôtel pour nos 30 ans de mariage en septembre.

J’ai donc entamé la randonnée, pas en top forme mais motivé. En chemin j’ai rencontré des Suisse romands qui m’ont montré l’appli SuisseMobile pour une carte gratuite de sentiers de randonnée.

Au bout d’une bonne heure de randonnée entrecoupée de multiples photos je suis arrivé à Volligen, une petite bourgade dans laquelle se trouve un restaurant abordable au bord du lac. Les meilleures places étaient déjà réservées par les clients locaux, mais il restait de la place sur un banc sympa à l’ombre.

J’ai commandé une salade mixte, excellente d’ailleurs, qui a mis pas mal de temps à arriver.

IMG_20170730_132751

Pendant ce temps, j’ai fait le swap de la carte SIM de mon mobile LG bon marché à mon ancien mobile HTC One. En effet, l’année dernière mon HTC a pris l’eau suite à un orage lors d’une petite randonnée en Italie. Je croyais qu’il était mort, rien ne fonctionnait plus. Et il a redémarré au bout de quelques semaines… Entretemps j’avais acheté un LG pour 110 euros en Italie pour faire des photos de notre voyage à Rome, que j’ai donc gardé exactement une année. Une dame du restaurant m’a gracieusement prété une épingle. J’avais pris les deux mobiles pour être sûr d’avoir assez de batterie pour les photos.

À côté du restaurant se trouve une petite chapelle, dans laquelle j’ai brûlé un cierge pour mon ex-psychiatre qui s’est suicidé le 29 avril 2015 à la suite de problèmes financiers et familiaux.

IMAG0889.jpg

Après ce bon mais léger repas j’ai repris ma randonnée vers Beckenried. L’appli annonçait de la pluie vers 15h00, ce qui s’est effectivement produit. Pas de souci, j’avais un parapluie en prévision et mon sac à dos possède en fait une capote bleue de protection pour la pluie, chose que je n’avais pas encore découvert lors de la dite randonnée en Italie.

Lors d’une pause, un joli papillon s’est longtemps posé sur mon sac.

IMG_20170730_155918

Pourquoi vouloir mourir alors que la nature est si belle…

À Beckenried je pouvais selon l’horaire d’arrivée soit reprendre un bateau pour traverser le lac ou prendre le bus vers Stans et Luzern. Le bus était prêt à partir, je suis donc monté. Entretemps l’HTC s’était brutalement vidé, sans doute une défaillance encore liée à l’inondation en Italie. Mais je savais qu’une fois arrivé à Stans, je pouvais louer une batterie au Kiosk.

IMG_20170730_173304

C’est donc en musique que je suis rentrè en train via Luzern, où un schizophrène faisait la manche à la gare. Il était en curatelle et recevait seulement 10 francs par jour. Je lui ai donné 5 francs et fait la causette un moment pour lui remonter le moral.

J’ai aujourd’hui découvert la randonnée en musique… plaisir que les hommes préhistoriques n’ont pas connu…

Et j’ai peut-être passé la plus belle journée de ma vie, après celle de mon mariage.

 

Manger et boire

Réouverture de la Migros

En Suisse deux distributeurs dominent le marché, Migros et Coop. Les clients sont tellement fidèles à un distributeur donné que la transmission de cette habitude se fait de génération en génération. Voir la publicité du concurrent Aldi, un nouvel arrivant https://www.aldikind.ch/fr/

« Notre » Migros vient de réouvrir ses portes après rénovation. Comme il est interdit de photographier dans le magasin j’ai donc pris une photo d’un de nos sacs en tissu recyclable avec lequel j’ai acheté des abricots.

Abricots

C’est curieux comme les choses ont changé vite depuis l’attribution définitive de ma rente d’invalidité. La schizophrénie commençait à m’handicaper lourdement. Je devais systèmatiquement prendre un café à un bar pour me donner du courage avant de commencer à faire les achats. Une fois dans le magasin j’étais de plus en plus lent et indécis. Hier j’ai pris plaisir à circuler dans les rayons musique sur les oreilles.

De même au retour. Une fois arrivé à la maison j’avais besoin d’une pause avant de déballer et de ranger lentement les marchandises, ce qui prenait un temps fou. Maintenant zac-zac.

Ce qui a surtout changé dans le magasin c’est la mise en place presque systèmatique de portes transpartentes au rayon frais.